Nantes: Des «gilets jaunes» débarquent sur le tarmac de l'aéroport

MOBILISATION La cinquantaine de «gilets jaunes» ont été évacué sans incident...

20 Minutes avec AFP

— 

Aéroport Nantes-Atlantique.
Aéroport Nantes-Atlantique. — Vinci/Valéry Joncheray

Une cinquantaine de «gilets jaunes» ont fait irruption à deux reprises samedi matin sur le tarmac de l'aéroport de Nantes Atlantique, a constaté un photographe.

Environ 150 « gilets jaunes », selon la police, s'étaient rassemblés dans la matinée sur un rond-point proche de l'aéroport, filtrant les voitures avant de décider de les laisser circuler. 

Une opération « parking gratuit » organisée

Une cinquantaine de manifestants, la plupart membres du collectif militant « Nantes révoltée », ont investi une première fois en milieu de matinée le hall 4 de l'aéroport puis ont réussi à forcer une porte et à se rendre sur le bord du tarmac, où ils se sont pris en photo. Sur une photo postée sur le compte Facebook du collectif, on les voit cagoulés et le poing levé, arborant une pancarte sur laquelle on peut lire « Macron démission ».

Le petit groupe est en suite ressorti une dizaine de minutes plus tard avant de revenir sur le tarmac peu après 12H00 après avoir arraché une partie du grillage qui entoure le site, a constaté un photographe. Ils se sont alors davantage rapprochés des avions avant de ressortir à nouveau par eux-mêmes.

Pas d'incident majeur

Selon la préfecture de Loire-Atlantique, le second incident n'a duré qu'une dizaine de minutes. « Les manifestants ont vite été évacués », a-t-elle précisé, ajoutant que le trafic a dû être interrompu pour des raisons de sécurité. Il n'y a eu aucune interpellation.

La plupart des « gilets jaunes » se sont ensuite dirigés vers le centre-ville de Nantes où une manifestation était prévue devant la préfecture. Une dizaine sont cependant restés sur le rond-point menant à l'aéroport, sans en bloquer l'accès.