Montreuil: Dieudonné annule ses spectacles après un arrêté du maire

MONTREUIL Le maire PCF  de la ville avait pris un arrêté visant à fermer le local privé où il se produisait depuis fin octobre...

20 Minutes avec AFP

— 

Dieudonné, ici en mai 2017 lors d'une conférence de presse pour présenter sa candidature aux élections législatives en Essonne.
Dieudonné, ici en mai 2017 lors d'une conférence de presse pour présenter sa candidature aux élections législatives en Essonne. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Dieudonné M’Bala M’Bala, plusieurs fois condamné pour injures raciales, incitation à la haine ou apologie du terrorisme, a annulé ses spectacles à Montreuil (Seine-Saint-Denis), après un arrêté du maire PCF visant à fermer le local privé où il se produisait depuis fin octobre, a indiqué mercredi la mairie.

« J’apprends ce soir que Dieudonné a annulé les représentations de ses spectacles à Montreuil », écrit le maire Patrice Bessac dans un communiqué. « Je me félicite que la voie légale et juridique que nous avons privilégiée (…) ait porté ses fruits », ajoute-t-il. L’édile avait pris le 15 novembre un arrêté de « fermeture provisoire des locaux », après un avis défavorable à l’accueil du public, émis par la commission de sécurité de la ville en raison d’un « danger grave et imminent ».

« Montreuil est une ville métissée, porteuse de valeurs de respect mutuel »

Malgré cet arrêté municipal, le polémiste avait maintenu dans un premier temps son spectacle. Constatant le non-respect de cet arrêté, la police municipale avait verbalisé l’exploitant de la salle le 22 novembre. Des dizaines de personnes avaient aussi manifesté contre la tenue du spectacle ce soir-là. Depuis le 25 octobre, Dieudonné s’était produit plusieurs soirs par semaine dans ce local, et prévoyait de continuer jusqu’à mi-décembre.

« Montreuil est une ville monde et métissée, porteuse de valeurs basées sur le respect mutuel et la fraternité, les propos antisémites qui sont tenus dans les spectacles de Dieudonné n’y ont pas leur place », a encore dit le maire.

Depuis 2002, Dieudonné a fait l’objet de nombreuses procédures judiciaires. Il a notamment été condamné, en mai 2016, à 2 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d’amende pour « injure raciale et provocation à la haine » en raison de propos antisémites tenus dans son spectacle « La Bête immonde ».