Défigurée après s'être teint les cheveux, elle veut mettre les gens en garde

ALLERGIE La jeune femme de 19 ans a raconté sa mésaventure due à une réaction allergique sur Facebook et dans les colonnes du « Parisien »…

M.C.

— 

Illustration d'une coloration de cheveux
Illustration d'une coloration de cheveux — Artursfoto / Pixabay

« J’ai fait une bêtise et j’ai envie de dire aux autres, ne faites pas comme moi ! ». Temporairement défigurée après avoir fait une réaction allergique à une teinture pour cheveux, Estelle a décidé de témoigner.

La jeune femme de 19 ans, qui a publié sur Facebook les photos de sa transformation pour alerter les personnes susceptibles de connaître la même mésaventure, a également raconté au Parisien le cauchemar subi à cause du produit « d’une marque célèbre », acheté au supermarché. Il y a une dizaine de jours, elle l’utilise pour teindre ses cheveux blonds en brun. Mais la métamorphose ne s’est pas arrêtée là : quelques heures après, elle raconte au quotidien avoir senti des démangeaisons au cuir chevelu, puis le haut de son crâne s'est mis à enfler.

« J’avais une tête d’ampoule »

Le lendemain, malgré les antihistaminiques achetés en pharmacie, son tour de tête est passé de 56 à 63 cm. « J’avais une tête d’ampoule », raconte-t-elle au quotidien. Aux urgences, on lui apprend que c’est une réaction courante au PPD, ou paraphénylènediamine, utilisé dans les produits de coloration. Malgré le traitement reçu, son état ne s’arrange pas, sa langue gonfle et elle respire difficilement. Elle reçoit finalement une piqûre d’adrénaline et passe la nuit à l’hôpital : elle est hors de danger.

Estelle avait pourtant fait un test sur sa peau avant de se teindre les cheveux, mais n’a attendu que 30 minutes, au lieu des 48 heures conseillées. « Il faudrait aussi que les mises en garde soient plus claires et alarmistes », estime sa mère, pour qui les avertissements ne sont pas suffisamment lisibles sur les emballages, alors que le PPD se trouve dans toutes les teintures.