«Gilets jaunes» dans les Bouches-du-Rhône: Un tiers des stations-service Total en rupture de stock

MOBILISATION Le réseau Total constate un début de pénurie dans les Bouches-du-Rhône en raison de la mobilisation des « gilets jaunes » et du blocage du dépôt de la Mède...

J.S.-M. et M.C.
— 
Une station-service (photo d'illustration).
Une station-service (photo d'illustration). — A. Mourad / SIPA

Ce n’est pas encore la pénurie, mais les premières difficultés d’approvisionnement en carburants sont bien là. Un tiers des stations-service du réseau Total sont en rupture de stock dans les Bouches-du-Rhône, a-t-on appris ce mardi après-midi.

L’entreprise pétrolière évoque « une situation compliquée en termes d’approvisionnement » en raison des « difficultés récurrentes de transport, conséquences des blocages ponctuels ou permanents d’axes routiers dans la région depuis deux semaines. »

Situation compliquée à Marseille et Montpellier

La société pointe directement le mouvement des « gilets jaunes », ainsi que le blocage du dépôt de la Mède : le rond-point d’accès a été bloqué par des « gilets jaunes » jeudi dernier, tandis qu’à l’intérieur, une grève à l’appel de la CGT paralysait complètement le dépôt.

Selon le site participatif penurie.mon-essence.fr, de nombreuses stations-service sont en pénurie dans le Sud-Est de la France, particulièrement à Marseille et autour de Montpellier. Selon ce site, les difficultés ne concernent pas seulement les stations du réseau Total mais aussi de nombreuses stations-service de supermarchés.