20 Minutes s'engage pour une information fiable: Nos corrections 2019 sur nos articles

ETHIQUE Partisan d'une information accessible au plus grand nombre, «20 Minutes» s'engage également à rectifier ses erreurs, de manière transparente...

Anne Kerloc'h

— 

Photo d'illustration/Crayon
Photo d'illustration/Crayon — pixabay

Conformément à notre charte éthique et au code de bonnes pratiques de l'IFCN dont 20 Minutes est signataire, nous nous engageons à rectifier nos articles lorsque nous commettons une erreur. Vous trouverez sur cette page nos dernières corrections effectuées en 2019.

Vous pouvez également consulter ici nos corrections de 2017 et 2018

Octobre 2019

Affaire Dupont de Ligonnès.

Le 11 octobre dans la soirée, Le Parisien annonce l'arrestation à Glasgow d'un homme dont les empreintes ont été annoncées comme correspondant à celle de Xavier Dupont de Ligonnès. Les journalistes police/justice de faits divers contactent leurs propres sources qui confirment l'information. Plusieurs articles sont produits en quelques heures. Néanmoins l'appel à la prudence du procureur de Nantes, où 20 Minutes dispose d'un bureau local de trois journalistes, nous incite à compléter et réviser nos articles, par l'ajout d'un encadré «20 secondes de contexte». Après la confirmation, samedi, que l'homme arrêté n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès, tous les articles seront marqués d'un rectificatif (en haut et en gras).  Compte tenu de l'ampleur de l'affaire et des volte-faces, y compris au sein des autorités policières, 20 Minutes a décidé d'aller plus loin. Nous avons publié notamment ce long article explicatif, un autre sur les fausses pistes et une interview d'analyse sur le phénomène d'emballement. et en apposant un encadré comprenant le texte suivant.

«Vendredi 11 octobre dans la soirée, la police écossaise a annoncé avoir arrêté Xavier Dupont de Ligonnès à l’aéroport de Glasgow (Ecosse). 20 Minutes s’est fait confirmer cette information auprès de sources policières françaises. Samedi, à 13 heures, des tests ADN pratiqués par des experts de la justice française sur l’homme arrêté à Glasgow ont démontré qu’il ne s’agissait pas de Xavier Dupont de Ligonnès, en cavale depuis huit ans

Depuis vendredi soir et l’annonce de cette arrestation, 20 Minutes est resté prudent et a vérifié chacune des nouvelles informations publiées.»

L'ensemble des articles corrigés est consultable sur le dossier ci-dessous

Juillet 2019

« On n’a aucun reproche à faire au conducteur, il a respecté toutes les procédures », assure à 20 Minutes Philippe Moritz, porte-parole du Fret-SNCF. Contrairement à ce que nous écrivions, comme d’autres médias, dans un précédent article en date du 7 juillet, un conducteur de train n’a pas abandonné son poste en gare de Libourne, laissant sans surveillance un convoi militaire.

Mai 2019

Le 29 mai, nous avons publié cet article citant une information du Parisien. Depuis, l'Elysée a démenti avoir avancé l'argent pour régler la facture Fleurs des obsèques nationales de Johnny Hallyday et ne réclame, par conséquent « rien à la famille du défunt ».

Selon RTL, Laeticia Hallyday est en revanche toujours en pourparlers avec l'administration fiscale française concernant une dette de 10 millions d'euros contractée du vivant du chanteur.

Avril 2019

Cet article a été mis à jour mardi 29 avril à 17h20 après qu'un porte-parole de la production a confirmé à 20 Minutes que ni Michel Cordes, ni son personnage de Roland, ne quittaient Plus belle la vie.

Il était de moins en moins au cœur des intrigues du Mistral, mais ce n'est pas une raison : Michel Cordes, alias Roland Marci dans Plus belle la vie, ne va pas quitter la série Plus belle la vie, contrairement à ce qu'affirmait TéléStar.

Février 2019

Contrairement à ce que nous avions annoncé, le palmarès du concours World Whiskies Awards ne sera connu que le 28 mars 2019. Le Queen Margot huit ans d’âge vendu 15,80 euros chez Lidl, a franchi le premier tour du concours dans sa catégorie et il est toujours en lice mais n’a pas, comme annoncé par erreur, décroché la palme. Dans cet article, nous avons donc modifié le titre, le paragraphe d’introduction et supprimé une phrase fausse dans le texte.

Janvier 2019

Le mercredi 2 janvier 2019, Télé Star avance qu'Atmen Kélif a été évincé de la série de TF1 Demain nous appartient en raison des accusations de violences conjugales dont il fait l'objet. Quelques heures après la publication de l'article, Telsète (groupe Telfrance), qui produit le feuilleton de TF1 dément «formellement» cette information auprès de 20 Minutes : «Atmen Kélif reste dans [le feuilleton]. Il est même aujourd'hui en train de tourner de nouveaux épisodes».

Vous avez remarqué une erreur dans un de nos articles ? Vous souhaitez préciser une info ? Vous pouvez également nous contacter via ce formulaire. Nous pouvons également être amenés à modifier un article en fonction de l’évolution de l’information. Mais nous nous engageons à indiquer toute modification.​