C'est l'heure du BIM: Marche arrière sur les péages urbains, tensions Russie-Ukraine et scandale des implants médicaux

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)…

M.C.

— 

Une voiture entre dans la zone soumise au péage urbain, à Londres. 
Une voiture entre dans la zone soumise au péage urbain, à Londres.  — Alex Segre / Rex Featur/REX/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Le gouvernement renonce aux péages urbains

Un pas en arrière pour ne pas s’attirer encore plus les foudres des Français. Le gouvernement a préféré exclure les péages urbains du projet de loi sur les mobilités (LOM) qui doit être présenté lundi en Conseil des ministres, faute de villes candidates et pour ne pas « accentuer les fractures entre territoires », a indiqué dimanche le ministère des Transports. L’article 22ter du projet de loi était censé donner aux grandes agglomérations intéressées la possibilité d’instaurer un péage urbain - officiellement appelé « tarif de congestion » - « pour limiter la circulation automobile et lutter contre la pollution et les nuisances environnementales ».

Ukraine : La Russie capture trois navires, escalade de tensions entre Kiev et Moscou

L’Ukraine a fait un pas important vers la déclaration d’une loi martiale après la capture manu militari par la Russie de trois navires de la marine ukrainienne qui a fait des blessés dans le détroit de Kertch marquant l’accès à la mer d’Azov, qui a provoqué une escalade sans précédent dans cette zone sensible. La tension est telle que le Conseil de sécurité de l’ONU tiendra lundi une réunion d’urgence, selon des diplomates, qui ont précisé qu’elle avait été réclamée par les deux pays. Moscou a demandé qu’elle ait lieu à 11h (17h, heure française).

Les lacunes du contrôle des implants médicaux révélées par une enquête internationale

Des défaillances chez les pacemakers, prothèses de hanche, stents, valves, prothèses mammaires… Une enquête internationale réalisée par 59 médias, publiée dimanche, dénonce les lacunes du contrôle des implants médicaux en Europe, notamment en France, en évoquant des incidents de plus en plus nombreux, difficiles à quantifier et à identifier.