«Gilets jaunes»: 103 interpellations ont eu lieu à Paris en marge de la manifestation

MOBILISATION Au total, 130 personnes ont été placées en garde à vue sur l’ensemble du territoire…

C. Ape. avec AFP

— 

Le président a exprimé sa « honte » face à ces incidents
Le président a exprimé sa « honte » face à ces incidents — BERTRAND GUAY / AFP

Un « acte 2 » moins mobilisateur au niveau national, mais avec des incidents violents à Paris : la manifestation des «gilets jaunes» samedi sur les Champs-Elysées a donné lieu à des échauffourées et des interpellations, violences condamnées par Emmanuel Macron.

Le président a exprimé sa «honte» face à ces incidents, dénonçant ceux qui ont « agressé » les forces de l’ordre et « violenté d’autres citoyens ».

Moins de manifestants que la semaine dernière

106 301 « gilets jaunes » ont été recensés samedi à 17 heures dans toute la France, dont 8 000 à Paris, contre 282 710 au total samedi dernier à la même heure, a dénombré le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, évoquant un « fort affaiblissement de la mobilisation ».

Au total, 130 personnes ont été placées en garde à vue sur l’ensemble du territoire. A Paris, 103 personnes ont été interpellées. Dans le détail, 101 personnes ont été placées en garde à vue, une personne a été entendue sous le régime de l’audition libre et une autre a été interpellée dans le cadre d’une vérification d’identité, selon un bilan de la préfecture de police dans la matinée de ce dimanche.