Lyon désignée comme la métropole la plus attractive de France, devant Nantes et Toulouse

INFO «20 MINUTES» « 20 Minutes » vous dévoile en exclusivité les résultats d’une étude menée auprès des actifs des treize métropoles par RégionsJob, ParisJob et le cabinet Hays…

Elisa Frisullo

— 

Lyon est notamment plébiscitée pour le dynamisme du marcé de l'emploi et le coût de la vie. Lancer le diaporama
Lyon est notamment plébiscitée pour le dynamisme du marcé de l'emploi et le coût de la vie. — Konrad / Sipa
  • La métropole lyonnaise est la plus attractive de France selon les actifs qui y vivent, selon une étude menée par RégionsJob, ParisJob et le cabinet Hays.
  • Les grandes villes de l’ouest de la France sont bien classées, en termes de qualité de vie notamment.
  • Les cités du bassin méditerranéen jouissent, en revanche, d’un attrait nettement moins marqué.

Une ville dynamique, accessible, où l’on aime vivre, et recommandée pour venir s’y installer. Lyon a été désignée comme la métropole la plus attractive de France, devant Nantes et Toulouse, selon une enquête menée par RégionJobs, ParisJobs et le cabinet Hays et dévoilée ce vendredi en exclusivité par 20 Minutes.

Pour réaliser cette étude, ces spécialistes de l’emploi et du recrutement ont pour la première fois interrogé les actifs des treize grandes métropoles françaises sur leur perception de leur lieu de vie. « Nous ne sommes pas dans l’attractivité théorique. Les personnes en poste ou en recherche d’emploi que nous avons sondées ont noté le marché du travail, la qualité de vie ou encore l’accessibilité de la zone dans laquelle ils habitent », précise David Beaurepaire, directeur délégué aux relations extérieures chez HelloWork, l’éditeur de ParisJob et RégionsJob.

	Les résultats d'une enquête sur l'attractivité des métropoles menée par RégionsJob, ParisJob et Hays.
Les résultats d'une enquête sur l'attractivité des métropoles menée par RégionsJob, ParisJob et Hays. - HelloWork

Paris, peu recommandée par ceux qui y vivent

Les actifs lyonnais plébiscitent notamment leur métropole pour le dynamisme du marché de l’emploi, la qualité des infrastructures et le coût de la vie mais jugent plus sévèrement l’offre culturelle et la qualité de l’environnement. « Ce qui est révélateur, c’est que 90,9 % des actifs lyonnais interrogés recommandent leur ville à ceux qui envisagent de s’installer dans une autre région contre seulement 61,6 % pour Paris [9e au classement] », souligne David Beaurepaire.

« Lyon a l’image d’une cité qui reste accessible, à taille humaine. Paris garde un fort attrait, c’est un passage obligé, mais pas forcément une métropole dans laquelle on souhaite faire sa vie », analyse-t-il. En matière de qualité de vie, Lyon est devancée par de plus petites métropoles, à l’instar de Rennes (4e) ou Bordeaux (6e). La capitale girondine bénéficie sans doute de l’effet TGV qui met la ville à 2h de Paris et de la métamorphose du centre-ville opérée ces dernières années.

Les résultats d'une enquête sur l'attractivité des métropoles menée par RégionsJob, ParisJob et Hays.
Les résultats d'une enquête sur l'attractivité des métropoles menée par RégionsJob, ParisJob et Hays. - HelloWork

Les villes méridionales à la traîne

« Bordeaux a retrouvé de sa superbe, mais le dynamisme du marché de l’emploi n’est pas encore très perceptible auprès des actifs de la région », note David Beaurepaire qui constate, globalement, une bonne attractivité des villes de la façade atlantique. En dépit du climat apaisé et de la douceur de vivre, les cités du bassin méditerranéen jouissent, en revanche, d’un attrait nettement moins marqué.

« Pour l’offre culturelle, les loisirs et l’environnement, Montpellier (8e), Nice (11e) et Marseille (13e) sont assez logiquement bien positionnées. Mais le marché du travail est compliqué, le coût de la vie, élevé, et la qualité des infrastructures ne suit pas toujours », précise le directeur.