Marseille: Des personnalités réclament une «conférence citoyenne pour éradiquer le mal-logement»

TRIBUNE Dans une tribune, des personnalités réclament au ministre du logement Julien Denormandie une conférence pour éradiquer le mal logement à Marseille…

A.M.

— 

Cet immeuble situé dans le 6e arrondissement de Marseille inquiète les voisins.
Cet immeuble situé dans le 6e arrondissement de Marseille inquiète les voisins. — J. Saint-Marc / 20 Minutes

Une conférence citoyenne pour éradiquer le mal-logement à Marseille. Plusieurs personnalités ont cosigné une tribune publiée par Le Monde et adressée à Julien Denormandie, ministre du Logement.

Les signataires renvoient la municipalité à ses responsabilités. « Le maire et ses adjoints ne peuvent se défausser, comme ils l’ont fait jusqu’alors. Leur responsabilité est patente en tant qu’organisateur de la stricte surveillance des logements. En matière de logement, de santé publique et de sécurité des habitants, il y a une obligation de résultat du maire. L’incurie tue ! », accusent-ils, notamment.

« Un sursaut des pouvoirs publics »

Ces personnalités, parmi lesquelles Michèle Rivasi, députée européenne, Marie-Arlette Carlotti, ancienne ministre ou Rudy Ricciotti, architecte, réclament « un sursaut des pouvoirs publics mais aussi une participation citoyenne de tous les acteurs qui, depuis des années, alertent sur la situation ».

Elles souhaitent ainsi la tenue « d’une conférence citoyenne pour répondre à l’urgence du mal-logement et à la défiance des habitants des quartiers populaires. Celle-ci doit être organisée sous l’égide de la Commission nationale du débat public (CNDP), qui tirera au sort un jury citoyen d’habitants de la cité, formés par l’ensemble des acteurs locaux ». Cette conférence pourrait découler sur « un plan de lutte pour la résorption de l’habitat indigne et insalubre, qui devra être financé par l’Etat, la ville, la région et l’Union européenne, par les fonds structurels ».