Université: Le gouvernement n'envisage pas d'augmenter les frais d'inscription

EDUCATION Un rapport de la Cour des comptes dévoilé ce mercredi préconise pourtant de conserver les mêmes frais d'inscription en licence, mais d'augmenter ceux en master... 

20 Minutes avec AFP

— 

Université Panthéon-Assas II - Illustration.
Université Panthéon-Assas II - Illustration. — ISA HARSIN/SIPA

Si les frais d’inscription des étudiants n’appartenant pas à l’Union européenne vont augmenter, ce n’est pas le cas de ceux des étudiants français et européens, a assuré  le Premier ministre, Edouard Philippe, ce mercredi, après la publication dans Le Monde d’un rapport de la Cour des comptes recommandant une telle mesure.

« Je veux vous dire qu’il n’est ni dans les projets de la ministre de l’Enseignement supérieur, ni dans les projets du gouvernement de procéder à cette augmentation pour les étudiants français ou les étudiants européens », a déclaré Édouard Philippe lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. « Il n’a jamais été question et il n’est pas question qu’ils [les droits d’inscription] soient augmentés pour l’ensemble des étudiants », a déclaré la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Les frais inchangés en licence, mais largement augmenté en master

« Le rapport dont les conclusions ont été diffusées par Le Monde n’a pas été remis au gouvernement et n’avait pas été demandé par le gouvernement », a ajouté la ministre. « Nous ne ferons pas cette augmentation ». Ce mercredi, Le Monde a dévoilé les grandes lignes d’un rapport confidentiel de la Cour des comptes, qui doit être transmis aux membres de la commission des finances de l’Assemblée nationale. Selon le quotidien, la Cour préconise une « hausse modulée des droits en fonction du cycle d’études », « en priorité en master ».

Les frais d’inscription dans les trois années de licence seraient maintenus à 170 euros, mais ils pourraient approcher les 1.000 euros en master (ils sont actuellement à 243 euros). La Cour des comptes n’a pas souhaité diffuser dans l’immédiat ce rapport. Ces fuites interviennent deux jours après l’annonce d’un plan gouvernemental pour renforcer l’attractivité de l’enseignement supérieur auprès des étudiants étrangers, dont l’une des principales mesures est l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants n’appartenant pas à l’Union européenne.