Un site internet met en relation policiers et candidats à la profession

EMPLOI La police nationale a lancé mercredi une plateforme permettant aux jeunes qui envisagent de passer le concours d’échanger avec des fonctionnaires…

T.C.

— 

La police nationale lance ce mercredi le site objectifpolice.fr
La police nationale lance ce mercredi le site objectifpolice.fr — police nationale
  • La police nationale a lancé ce mercredi la plateforme objectifpolice.fr
  • L’objectif est de permettre à tout candidat potentiel de se familiariser avec la profession lors de « chats » avec des « policiers ambassadeurs » qui partagent leurs expériences, leurs parcours…

La police nationale embauche chaque année environ 8.000 personnes. Pour répondre aux questions des candidats, elle a lancé ce mercredi objectifpolice.fr. Il s’agit d’une plateforme permettant de « chatter » avec des « policiers ambassadeurs » de différents services, comme la Bac, la police judiciaire, qui partagent leur expérience et distillent de précieux conseils. « Les jeunes qui s’intéressent à nos métiers obtiennent les réponses à toutes leurs questions, et nous, on est sûr qu’ils passeront les concours en connaissance de cause et ne se tromperont pas de métier », a expliqué le directeur général de la police, le préfet Eric Morvan.

Sur cette plateforme, créée par la start-up française PathMotion, les internautes peuvent poser toutes sortes de questions sur les différents métiers dans la police : « Comment devenir policier en unité équestre ? », « Comment faites-vous pour apaiser les gens qui vous appellent au 17 ? », « Comment passer de gardien de la paix à officier ? », « intégrer la brigade anticriminalité » ou la police technique et scientifique. Les candidats obtiennent des réponses, sous formes écrites ou de vidéos, « dans un délai raisonnable », a affirmé Philippe Lutz, directeur central de la formation et du recrutement de la police nationale.

« Rompre avec les clichés qui persistent »

L’objectif de cette plateforme est également de « rompre avec les clichés qui persistent parfois concernant cette profession » et d'« inspirer les jeunes en leur parlant vrai et en échangeant avec authenticité et transparence sur les métiers », explique la police nationale dans son dossier de presse.

Pour 2019, le nombre de postes à pourvoir d’officiers de police (le concours est ouvert à bac + 4 ou 5) a doublé, à 200. Le nombre de candidats au métier de gardien de la paix (concours ouvert aux bacheliers) est de 25.000 pour 3.900 postes ouverts. On compte également « 2.000 candidats au concours de commissaire » pour 50 places par an, a indiqué Philippe Lutz. Par ailleurs, un premier « événement live » est prévu sur la plateforme le 11 décembre et sera consacré au métier d’officier de police judiciaire.