C’est l’heure du BIM: Mobilisation tache d’huile, fermeture de réacteurs et Renault-Nissan dans la tourmente

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

«Gilets jaunes»: Des slogans divers et variés
«Gilets jaunes»: Des slogans divers et variés — 20 minutes - Slideshow

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

« Gilets jaunes », routiers, infirmiers… La mayonnaise de la contestation peut-elle prendre ?

Les blouses blanches vont-elles se mélanger aux gilets jaunes ? Alors que le mouvement de blocage des routes commencé samedi se poursuit un peu partout en France, certains espèrent que les infirmières viendront grossir les rangs. La profession se mobilise en effet ce mardi contre le plan Santé du gouvernement et le « mépris » affiché par l’exécutif.

 

Nucléaire : Entre 0 et 6 fermetures de réacteurs en France d’ici 2028

Trois scénarios pour un arbitrage très attendu : l’exécutif va annoncer la semaine prochaine entre 0 et six nouvelles fermetures de réacteurs nucléaires d’ici 2028, sans compter les deux de Fessenheim qui seront les seuls à s’arrêter durant le quinquennat, selon un document obtenu par l’AFP mardi. Ce document préparatoire rassemble les trois scénarios sur lesquels planche l’exécutif pour la future programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui doit être annoncée la semaine prochaine par Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

Arrestation de Carlos Ghosn : L’action Nissan chute, le parquet de Tokyo confirme la garde à vue

Le parquet de Tokyo a confirmé mardi la garde à vue de Carlos Ghosn, PDG de l’alliance automobile Renault-Nissan-Mitsubishi Motors, pour des soupçons de dissimulation de revenus. L’action de Nissan a par ailleurs plongé de plus de 6 % mardi matin à la Bourse de Tokyo, au lendemain de l’arrestation choc du dirigeant de son conseil d’administration. Le titre de Renault a lui terminé lundi à la Bourse de Paris sur une chute de 8,43 % à 59,06 euros, après être ponctuellement tombé de plus de 12 % dans la foulée des premières informations de presse.