Les infos immanquables du jour: Crash de F3, Edouard Philippe et Miss France féministe?

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce lundi 19 novembre…

Benjamin Chapon

— 

La jeune pilote allemande Sophia Flörsch a été victime d'un énorme crash en Formule 3, le 18 novembre 2018.
La jeune pilote allemande Sophia Flörsch a été victime d'un énorme crash en Formule 3, le 18 novembre 2018. — Pixathlon/Shutterstock/SIPA

Que vous soyez à Jonzac ou à Vic-Fezensac, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus lu du jour : Crash au GP de Macao: Déjà sept heures d'opération pour la pilote Sophia Flörsch

La jeune pilote allemande Sophia Flörsch, 17 ans, hospitalisée dimanche après un terrible accident au Grand Prix de Macao de Formule 3, était toujours en salle d’opération lundi soir, après avoir déjà passé sept heures dans les mains des chirurgiens. Victime d’une « fracture de la colonne vertébrale », selon son écurie, Van Amersfoort Racing, la pilote « a été admise en chirurgie à 10 heures et l’opération continue. »

Les images de l’accident ont fait le tour du monde sur les réseaux sociaux : lancée à plus de 200 km/h en arrivant dans un virage à angle droit, baptisé « Lisboa », la Dallara-Mercedes de Flörsch a percuté un concurrent, traversé les grillages de sécurité et fracassé une cabine abritant des photographes, avant de retomber dans une zone où se trouvaient des commissaires de piste.

A ce moment-là de la course, Flörsch était 16e. Elle a été sortie consciente de sa voiture, malgré la violence du choc, et a tweeté un message rassurant quelques heures plus tard : « Je voulais indiquer à tout le monde que j’allais bien, et que je me faisais opérer demain matin. Merci pour vos messages de soutien. »

L’article le plus partagé du jour : Blocage des «gilets jaunes»: Edouard Philippe «entend la colère» mais tient le cap

Il a « entendu de la colère, de la souffrance », mais compte bien « tenir le cap ». Le Premier ministre n’est donc pas sourd et a été mis au courant de la mobilisation des « gilets jaunes ». Edouard Philippe a rappelé que « l’objectif du président de la République est de baisser les impôts et les taxes ». Et en même temps, les solutions au « ras-le-bol fiscal » ne passeront pas par la baisse des taxes sur les carburants.

Le Premier ministre a aussi déploré la mort d’une manifestante et appelé à la responsabilité de chacun : « La liberté d’expression et de manifestation sont garanties, mais ce n’est pas l’anarchie. Or, on a vu hier et aujourd’hui des scènes qui relevaient de l’anarchie ».

L’article le plus à lire du jour : Miss France 2019: Un jury 100% féminin, et féministe? «Holala, non, non non...», réagit Sylvie Tellier

Le jury de Miss France 2019 sera présidé par Line Renaud et entièrement composé de femmes. Cette grande première est « un symbole fort » selon Sylvie Tellier. Cela fait-il basculer Miss France dans le féminisme ? « Holala, non, non, non… prévient la directrice de la société Miss France. Ce n’est pas une décision revendicatrice de quoi que ce soit, il ne faut pas tout mélanger. On est quand même un concours de beauté, et je comprends que les féministes ne s’y retrouvent pas. Mais à notre manière nous soutenons la cause des femmes. Nous présentons trente jeunes femmes libres et engagées, qui ont choisi d’être là. On a un jury de femmes cette année mais on aime les hommes. D’ailleurs on a le plus beau d’entre eux avec nous : Jean-Pierre. »

Et oui, Jean-Pierre Foucault sera bien là le 15 décembre sur TF1 pour présenter la cérémonie Miss France 2019. En attendant, faites-vous votre opinion grâce à notre présentation des portraits officiels des trente miss régionales en compétition. Parce que si le jury est 100 % féminin, ce sont bien les téléspectatrices et téléspectateurs qui auront le dernier mot.