VIDEO. «Gilets jaunes»: Laurent Berger dénonce une «forme de totalitarisme» dans certains cas

BLOCAGES Le secrétaire général de la CFDT se dit inquiet et appelle l’Etat à réunir les partenaires sociaux…

20 Minutes avec AFP

— 

Laurent Berger, le 23 septembre 2018 sur RTL.
Laurent Berger, le 23 septembre 2018 sur RTL. — RTL-BUKAJLO/RTL/SIPA

Le secrétaire général de la CFDT s’est dit « inquiet » lundi de la colère manifestée durant le week-end par les « gilets jaunes ».  Laurent Berger a dénoncé les « violences » et « une forme de totalitarisme » associée, selon lui, à certains comportements.

« Il y a un certain nombre de pratiques qui ont eu lieu ce week-end qui sont inquiétantes », a réagi ce lundi sur RTL le numéro un de la CFDT. « Moi j’ose le dire, tant pis si cela ne plaît pas », a-t-il ajouté.

« Qu’on soit obligé » d’être « d’accord avec ceux qui manifestent pour pouvoir passer, c’est une forme de totalitarisme qui n’est pas acceptable », a notamment expliqué Laurent Berger. « Il y a eu un certain nombre de violences » a-t-il rappelé, se disant « inquiet, comme beaucoup d’acteurs engagés ».

Berger déplore l’absence « de politique sociale »

Selon le syndicaliste, le « mécontentement va subsister », d’où la nécessité de réunir « les corps intermédiaires » même si ce n’est pas « forcément » ce que réclament les « gilets jaunes », a insisté le syndicaliste qui ne veut pas que le « pays sombre dans une forme de climat néfaste ». Il y a « deux problèmes dans ce gouvernement », « la verticalité du pouvoir » et l’absence « de politique sociale suffisamment appuyée dans notre pays. Ben voilà, on est là », a-t-il déploré. « Il faut garder le cap sur la conversion écologique (…) mais celle-ci doit s’accompagner de mesures sociales (…) notamment pour les ménages les plus modestes », a détaillé Laurent Berger.

Quelque 290.000 personnes ont manifesté samedi contre les hausses de taxes sur les carburants, bloquant autoroutes, ronds-points ou encore hypermarchés. La mobilisation, en recul, s’est poursuivie dimanche et lundi avec des blocages et barrages filtrants.