«Gilets jaunes»: Un automobiliste ayant foncé sur un barrage dans la Loire déféré lundi

LOIRE En tout, cinq personnes étaient en garde à vue dimanche soir pour des violences commises dans la région stéphanoise ce week-end...

20 Minutes avec AFP

— 

Un barrage filtrant de "gilets jaunes", à Baillargues, dans l'Hérault.
Un barrage filtrant de "gilets jaunes", à Baillargues, dans l'Hérault. — N. Bonzom / Maxele Presse

Un automobiliste qui a foncé sur un barrage tenu par des « gilets jaunes » samedi à Firminy (Loire), blessant plusieurs personnes, sera déféré lundi matin devant le parquet de Saint-Etienne, a indiqué ce dernier dimanche.

L’un des blessés s’est vu prescrire une interruption totale de travail (ITT) de 45 jours et un autre une ITT de 7 jours, précise-t-on de même source.

 

« Violences volontaires avec arme » (leur véhicule)

En tout cinq personnes étaient en garde à vue dimanche soir pour des violences commises dans la région stéphanoise ce week-end. Trois sont des conducteurs qui devront répondre de violences volontaires avec arme (leur véhicule) à l’occasion d’une manifestation publique.

Une autre, membre des gilets jaunes, doit être déférée pour des violences volontaires en réunion sur un des automobilistes qui avait forcé un barrage, blessant des manifestants. Un dernier défèrement prévu lundi également concerne un individu alcoolisé, soutien des « gilets jaunes », suspecté d’outrage, rébellion et violences légères sur un policier, mais n’ayant pas entraîné d’ITT.