Blocage des «gilets jaunes»: Une portion de l'A4 en Moselle fermée après des dégradations

MANIFESTATION Des « gilets jaunes » ont notamment allumé des incendies qui ont abîmé la chaussée…

20 Minutes avec AFP

— 

Des «gilets jaunes» à Nantes le 17 novembre 2018.
Des «gilets jaunes» à Nantes le 17 novembre 2018. — SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA

Une portion de l’autoroute A4 est fermée dans les deux sens de circulation pour une durée indéterminée après des dégradations commises lors d’une manifestation samedi des « gilets jaunes » à Sainte-Marie-aux-Chênes (Moselle), a indiqué la préfecture.

« La Sanef (Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France) est en train d’évaluer l’étendue des dégâts causés en début de soirée par des casseurs, afin de déterminer la date prévisionnelle de réouverture - au moins partielle - de cet axe majeur », a indiqué la préfecture dans un communiqué.

Des incendies ont abîmé la chaussée

« Les infrastructures autoroutières de l’A4 ont été fortement dégradées à Sainte-Marie-aux-Chênes », commune située à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Metz, selon le communiqué. Des « gilets jaunes » ont notamment allumé des incendies qui ont abîmé la chaussée. Des cocktails Molotov ont été envoyés sur les forces de l’ordre lorsqu’elles sont intervenues pour rétablir la circulation sur cette portion d’autoroute bloquée, a précisé la préfecture.

Le tronçon concerné par la fermeture représente une vingtaine de kilomètres entre Jarny et Marange-Silvange. Les forces de l’ordre ont également évacué l’A4 à hauteur de Saint-Avold, à l’est du département, afin de rétablir la circulation. Samedi, « un gendarme a été blessé par un projectile, et deux policiers ont été malmenés par les manifestants », a souligné la préfecture.

En Moselle, « sur plusieurs dizaines d’actions, plus ou moins étendues, les points de concentration les plus importants se sont focalisés sur l’A4 à Sainte-Marie-aux-Chênes et Saint-Avold, l’A31 à Augny, Thionville, jusqu’au Luxembourg, et la RN 4 dans le secteur de Sarrebourg », selon le communiqué. « Une forte tension a parfois été constatée entre les manifestants et les non-manifestants », a rappelé la préfecture qui ne recense aucune dégradation de bâtiments publics ou commerciaux.