Haute-Garonne: La mairie de Luchon publie le courrier incroyablement raciste envoyé par un curiste

SOCIETE Choqué par ces deux lettres racistes d'un curiste anonyme, la municipalité les a partagées sur Facebook...

Julie Rimbert

— 

Illustration d'une cure thermale.
Illustration d'une cure thermale. — DURAND FLORENCE/SIPA

Ce sont deux courriers nauséabonds qu’ont reçus le 8 novembre dernier la mairie et les Thermes de Luchon (Haute-Garonne). Deux lettres racistes que la municipalité a décidé de publier sur son compte Facebook pour dénoncer les propos virulents de ce curiste qui a préféré rester anonyme.

Dans les deux missives, l’auteur tient des propos ouvertement racistes envers deux salariés de ces deux structures. La mairie indique également qu’une personne a tenu oralement des propos racistes envers une personne des thermes.

La mairie veut porter plainte

« Je suis venu cette année en cure à Luchon. J’ai eu la désagréable surprise de voir que dans le personnel des jardiniers de Luchon, il y a un Indien, qui porte un turban sur la tête ! Que fait-il là celui-là ? Vous ne pouvez pas embaucher des Français ? C’est une honte de voir ça ! C’est insupportable ! Les Français ont-ils encore le droit de travailler chez eux ? », écrit ce curiste anonyme.

Les lettres s’achèvent sur les deux mêmes phrases : « La France aux Français ! Les immigrés dehors ! »

« La ville de Luchon est fière de promouvoir le trésor qu’est la diversité de la France, indique-t-elle sur le réseau social. Elle est fière de constater que l’extrême droite réalise ici un score très en dessous de la moyenne nationale. Le vivre ensemble, le partage et la solidarité sont des valeurs fortes dans notre ville et personne ne viendra remettre en cause notre fraternité ».

Choquée par ces deux lettres, la ville veut déposer plainte contre X. Et elle fait passer un message clair au curiste raciste en partageant son courrier sur le réseau social : « Il n’est pas le bienvenu à Luchon ! »