Sécurité routière: Le nombre de morts sur les routes a baissé de 13,8% en octobre par rapport à l'an dernier

CIRCULATION Après une chute pendant l'été, la mortalité sur les routes de métropole avait augmenté en septembre...

20 Minutes avec AFP

— 

Un gendarme effectue des contrôles routiers (image d'illustration).
Un gendarme effectue des contrôles routiers (image d'illustration). — SIPA

Les routes françaises sont moins mortifères que l’an dernier. Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a fortement baissé en octobre (-13,8 %) avec 275 personnes tuées, contre 319 au cours du même mois en 2017, a annoncé ce jeudi la Sécurité routière.

Après une chute en juillet (-5,5 %) puis en août (-15,5 %), la mortalité sur les routes de métropole avait augmenté en septembre (+8,8 %, par rapport à septembre 2017), selon les estimations provisoires de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

La baisse de la vitesse en cause ?

En revanche, pour octobre 2018, la Sécurité routière relève une augmentation des accidents corporels (+5,5 %) et des blessés (6,6 %). Et « la mortalité des piétons est la plus élevée pour un mois d’octobre depuis dix ans avec plus de 60 piétons tués », note-t-elle, sans détailler les circonstances.

Selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, il est encore trop tôt pour lier cette baisse globale de la mortalité sur les routes à l’entrée en vigueur le 1er juillet de la nouvelle limitation de la vitesse à 80 km/h sur 400.000 km de routes secondaires. « On pourra le dire avec certitude au début de l’année prochaine », a-t-il indiqué à l’AFP.