Edouard Philippe, le 31 octobre 2018 à Matignon.
Edouard Philippe, le 31 octobre 2018 à Matignon. — Thibault Camus/AP/SIPA

EXPLICATION

Que signifie le terme «bololo», employé par Edouard Philippe pour évoquer les manifestations du 17 novembre?

Le terme a surpris ce mercredi de nombreux auditeurs et internautes, qui ne savaient pas quel sens lui donner...

Le « bololo » est certainement le mot du jour. Dans une interview donnée ce mercredi à RTL pour annoncer des mesures contre l’augmentation des taxes sur le carburant, Edouard Philippe a employé le mot « bololo ». Un vocabulaire qui a laissé perplexe une bonne partie des auditeurs.

« Je le dis aux Français : vous avez le droit de manifester, bien sûr, mais il faut prendre ses responsabilités et respecter la loi », a expliqué Edouard Philippe lors de son interview à propos des manifestations du 17 novembre. « Celui qui se dit "ah tiens, je vais bloquer ici, ça va être formidable je vais mettre le "bololo" partout", il sait que ce faisant, il va prendre un risque s’il ne respecte pas la loi. » 

La folie « bololo » s’est alors emparée du Web. C’est même l’un des termes les plus recherchés du jour sur Google.

Selon un magazine militaire cité par le Huffington Post, « le bololo » est un « terme d’argot des OPEX [opérations extérieures de l’armée française] en Afrique qui désigne un capharnaüm, une situation confuse et désordonnée. Il tire son origine d’un quartier délabré de N’Djamena, la capitale du Tchad ». Mystère résolu, tout le monde peut reprendre une activité normale.