Rhône: Le campus Région Numérique, porté par Laurent Wauquiez, ouvrira à la rentrée 2020

NUMERIQUE Dès septembre 2020, 2.000 étudiants devraient être accueillis sur le campus Région Numérique d'Auvergne Rhône-Alpes, qui doit être aménagé à Charbonnières-les-Bains, près de Lyon...

Elisa Frisullo

— 

Le campus Région Numérique qui doit ouvrir fin 2020 à Charbonnières près de Lyon. Lancer le diaporama
Le campus Région Numérique qui doit ouvrir fin 2020 à Charbonnières près de Lyon. — Wilmotte architectes et associés.
  • Le président LR d’Auvergne Rhône-Alpes a présenté le projet de campus numérique qui doit être aménagé d’ici à septembre 2020 sur l’ancien site de la région à Charbonnières-les-Bains, près de Lyon.
  • Deux mille étudiants en formation initiale et continue devraient être accueillis sur ce site, censé faire de la région la future « silicone valley européenne » selon Laurent Wauquiez.

Un lieu destiné à faire de la région « la silicone valley européenne ». Après plusieurs mois d’études, le président LR d’Auvergne Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a dévoilé lundi la maquette du futur campus Région Numérique, qui doit accueillir ses premiers étudiants à la rentrée 2020 à Charbonnières-les-Bains, près de Lyon.

Imaginé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, ce campus sera aménagé sur les 10 hectares de terrain de l’ancien siège de la région. Les bâtiments actuels seront réhabilités en de spacieux et modernes locaux, entourés d’espaces verts. Un projet à 60 millions d’euros, financés pour l’essentiel par la région (6 millions d’euros de la métropole) pour répondre aux besoins immenses de main-d’œuvre dans le numérique.

Le campus Région Numérique qui doit ouvrir fin 2020 à Charbonnières près de Lyon.
Le campus Région Numérique qui doit ouvrir fin 2020 à Charbonnières près de Lyon. - Wilmotte architectes et associés.

 

De fortes perspectives d’emplois

Avec 64.600 emplois, dont 8.000 créés ces cinq dernières années, Auvergne Rhône-Alpes est en effet la première région du numérique en France, derrière l’Ile de France. « On estime qu’actuellement 6.000 emplois dans le digital ont des difficultés à être pourvus », a rappelé lundi la vice-présidente aux usages numériques Juliette Jarry, qui a activement participé à la création du campus numérique provisoire ouvert au Confluent depuis un an.

Dès septembre 2020, les étudiants des sept écoles regroupées au sein de ce campus seront transférés à Charbonnières. « Dans un premier temps, le nouveau site pourra accueillir 2.000 étudiants en formation initiale ou continue. Puis, après quatre ou cinq ans de fonctionnement, le campus sera en mesure de recevoir 5.000 personnes », a précisé Laurent Wauquiez, soucieux de former sur le futur site « l’élite internationale du codage et du digital ».

« Le numérique sur notre territoire doit être une priorité pour tous »

Les multiples formations, accessibles de bac - 3 à bac +5, devront répondre aux besoins de recrutement des entreprises, nombreuses aujourd’hui à rechercher des programmateurs et développeurs web, des ingénieurs, techniciens et administrateurs réseaux ou encore des concepteurs web. Des besoins qui devraient encore s’accroître dans les années à venir avec la mutation numérique des entreprises.

L’enjeu du futur campus sera également de pouvoir accompagner les TPE et PME de toutes les filières de la région vers cette transition numérique. « Aujourd’hui, cette notion est abstraite pour les entreprises. Mais lorsque l’on sait qu’une entreprise sur 5 disparaîtra si elle ne réalise cette transition, on mesure à quel point le numérique sur notre territoire doit être une priorité pour tous », a ajouté Juliette Jarry.

Le campus Région Numérique qui doit ouvrir à la rentrée 2020 à Charbonnières près de Lyon sur l'ancien site de la région.
Le campus Région Numérique qui doit ouvrir à la rentrée 2020 à Charbonnières près de Lyon sur l'ancien site de la région. - Wilmotte architectes et associés.

 

Une usine de recherche et d’innovations sur le campus

Au-delà de la formation et de l’aide aux entreprises, le campus abritera également une usine de recherche et d’innovations. « Il faut que notre région soit la première à prendre le tournant du digital et de l’industrie du futur, pour que nos entreprises industrielles puissent prendre un train d’avance par rapport à leurs concurrents », a précisé Laurent Wauquiez.

A Charbonnières, où Siemens et bioMérieux ont déjà prévu de s’investir selon la région, les industriels bénéficieront de bâtiments et du matériel de pointe pour imaginer, grandeur nature, de nouveaux modes de fabrication ou tester des produits innovants. De multiples services et usages qui devraient être détaillés dans les prochains mois par la région et les entreprises et collectivités investies dans ce projet de campus.