Illustration de la main d'un nouveau né.
Illustration de la main d'un nouveau né. — C. Allain / 20 Minutes

PRENOM

Lorient: Les prénoms Liam et Ambre peuvent-ils générer une confusion de genre?

La procureure de Lorient a fait appel de l'autorisation des deux prénoms...

  • Les prénoms Ambre et Liam sont au cœur d’une affaire judiciaire. La procureure de Lorient estime qu’il peut y avoir « une confusion de genre ».
  • En première instance, le juge aux affaires familiales avait donné raison aux parents.
  • L’affaire Fañch et son tilde agite déjà l’état-civil en Bretagne.

L’affaire Fañch n’est pas la seule à agiter l’état civil breton. Depuis quelques mois, les prénoms Ambre et Liam sont également au cœur d’une affaire judiciaire. Estimant qu’ils peuvent générer « une confusion de genre » chez les enfants, la procureure de Lorient a fait appel de deux autorisations accordées par un juge aux affaires familiales.

La petite fille Liam et le petit garçon Ambre sont nés dans le Morbihan, respectivement en novembre 2017 d’un couple d’hétérosexuels et en janvier 2018 d’un couple d’homosexuelles. Dans les deux cas, l’officier du service d’état civil de Lorient a « eu un doute », selon Nadyne Duriez, adjointe au maire de Lorient.

Le tribunal avait donné raison aux parents

Après une concertation en interne, un signalement avait été transmis à la procureure de la République, qui avait saisi la justice. Dans les deux cas, les juges aux affaires familiales (JAF) saisis ont donné raison aux parents, autorisant que les prénoms restent inscrits sur les registres d’état civil.

La procureure a décidé de faire appel. « En saisissant la cour d’appel, je suis cohérente dans cette démarche en ma qualité de représentante du ministère public », a déclaré la procureure de la République de Lorient Laureline Peyrefitte. « Ma position n’est ni militante, ni dogmatique. J’ai fait mes recherches, observé que ce n’était pas des prénoms mixtes. Ils m’apparaissaient donc contraires à l’intérêt de l’enfant ».

L’avis de la cour d’appel de Rennes n’est pas attendu avant plusieurs mois.