11-Novembre : Trois femen forcent la sécurité au passage du cortège de Donald Trump

COMMEMORATION D'après l'une des trois militantes, ce n'était pourtant pas le convoi officiel du président américain qui était visé lors des commémorations du 11-Novembre...

F.P.

— 

La limousine blindée du président américain, lors de son arrivée ce dimanche aux abords de l'Arc du Triomphe pour les cérémonies du 11-Novembre.
La limousine blindée du président américain, lors de son arrivée ce dimanche aux abords de l'Arc du Triomphe pour les cérémonies du 11-Novembre. — Ludovic MARIN / POOL / AFP

Trois militantes Femen ont forcé la sécurité au passage du convoi de Donald Trump, indique l’AFP ce dimanche matin, alors que les cortèges de chefs d’Etats arrivaient à l’Arc de Triomphe pour le début des commémorations du 11-Novembre. 

Elles ont forcé le dispositif de sécurité au moment où la voiture du président américain Donald Trump descendait les Champs-Elysées, avant d'être interpellées, a constaté l'AFP. Pourtant, d'après nos informations, le cortège du président américain n'était pas visé. Les militantes tentaient de perturber le passage de ceux de Vladimir Poutine et de Recep Erdogan, ce qui n'a pas été possible.

Pensant qu'il s'agissait finalement du cortège d'Emmanuel Macron, les trois Femen sont alors intervenues. Seins nus sur lesquels était écrit «Hypocrisy parad» et «Gangsta party», deux premières militantes ont sauté les barrières de sécurité au moment où la voiture de Donald Trump passait devant le public peu avant 11h. Elles ont été aussitôt interpellées par les forces de sécurité sur place. Une troisième militante positionnée un peu plus haut sur l'avenue a fait de même.

Déjà un coup d’éclat samedi

Samedi déjà, les Femen avaient fait parler d’elles, lorsque trois militantes de l’organisation se sont brièvement exposées seins nus sous l’Arc de Triomphe à Paris, avant d’être embarquées par la police, pour dénoncer la présence de « criminels de guerre » parmi les chefs d’Etat invités dimanche aux commémorations du 11-Novembre. 

Soixante-douze chefs d’État et 98 délégations étrangères sont ce dimanche à Paris pour participer aux commémorations du centenaire du 11 novembre 1918 et le Forum sur la Paix. De nombreux sites de la capitale sont bloqués ce dimanche pour sécuriser les cortèges.