L'immeuble qui s'est effondré à Marseille le 5 novembre 2018.AFP PHOTO / BMPM/SM / Loic AEDO.
L'immeuble qui s'est effondré à Marseille le 5 novembre 2018.AFP PHOTO / BMPM/SM / Loic AEDO. — AFP

SECOURS

Immeubles effondrés à Marseille: De nouveaux bâtiments évacués pour des raisons de sécurité

Plusieurs immeubles autour de la rue d’Aubagne ont été évacués ce vendredi matin pour des raisons de sécurité…

De nombreux immeubles évacués. Les logements situés rue d’Aubagne, à Marseille, du numéro 54 au 95 et les 2, 4, 6, 8 et 10 de la rue Jean Roque, voisine de celle d’Aubagne, ont été évacués par précaution vendredi matin. Les recherches de victimes se poursuivent quatre jours après l' effondrement de deux immeubles vétustes, qui a fait au moins sept morts.

 

Les opérations de déblaiement et de recherche de victimes sont très délicates depuis le début de la semaine en raison de la fragilité des bâtiments voisins : les marins-pompiers redoutent qu’ils ne s’effondrent à leur tour, et ont dû en abattre, au moins partiellement, certains.

236 personnes relogées

Vendredi matin, dans la zone concernée et à ses abords, de nouveaux logements ont été évacués, par précaution, a-t-on appris auprès de la mairie. Rien que pour la nuit de jeudi à vendredi, la ville a pris en charge et relogé 236 personnes dans des hôtels, a précisé un porte-parole.

Soixante-cinq sauveteurs continuent de déblayer le tas de gravats de la rue d’Aubagne dans le quartier populaire de Noailles, en plein centre-ville, a expliqué un porte-parole des marins-pompiers. Au total, « 690 m3 de gravats ont été enlevés, sur 1.500 m3 programmés », soit un peu moins de la moitié, a-t-il précisé.