VIDEO. «Kursk» au cinéma et dans la réalité : Les accidents de sous-marins les plus meurtriers

MARINE La tragédie du sous-marin russe, racontée dans le film de Thomas Vinterberg, n'est pas la seule...

Charlotte Murat

— 

Le «Koursk» a coulé le 12 août 2000, avec 118 hommes à bord
Le «Koursk» a coulé le 12 août 2000, avec 118 hommes à bord — ITAR-TASS FILES/AFP

12 août 2000. Le Koursk, sous-marin russe nucléaire russe, participe à un exercice en mer Baltique. Il ne remontera jamais à la surface. Une torpille a explosé. A son bord, 118 hommes. L’eau s’engouffre dans le submersible par la coque éventrée. Mais 23 marins parviennent à se réfugier dans un compartiment étanche et attendent les secours. Les plongeurs n’ouvriront le sas que neuf jours plus tard, les trouvant morts. Le film de Thomas Vinterberg raconte la tragédie du Koursk, la terrible agonie des 23 survivants et l’impuissance des familles restées à terre.

Si cet accident de sous-marin est resté célèbre, il est loin d’être le seul. De la disparition de la Minerve, sous-marin français, au large de Toulon en 1968 au San Juan, bâtiment argentin qui a coulé le 15 novembre 2017, voici les accidents de sous-marins les plus meurtriers de ces 30 dernières années.