Nantes: Pourquoi les sirènes du premier mercredi du mois ne sonneront plus à midi pile

SECURITE Les tests de bon fonctionnement des sirènes changent d'horaire, à partir de ce mercredi...

J.U.

— 

Une sirène d'alerte sur le toit d'une caserne de pompiers (Illustration).
Une sirène d'alerte sur le toit d'une caserne de pompiers (Illustration). — GILE Michel/SIPA

Mieux vaut être prévenu. Alors qu’on avait l’habitude de les entendre retentir le premier mercredi du mois à midi pile, certaines sirènes de sécurité civile vont avoir un peu d’avance, à partir de ce jour. En Loire-Atlantique, elles sonneront désormais à 11h45, annonce la préfecture. Un changement d’horaire lié à une réorganisation à l’échelle nationale. Un nouveau logiciel, unique, sera désormais chargé de déclencher les alarmes : il a ainsi été décidé d’échelonner les horaires sur trois créneaux (11h45, 12h et 12h15) selon la zone géographique.

Que faire en cas de vraie alerte ?

L’objectif de ces tests mensuels est de vérifier le bon fonctionnement de l’équipement, « utilisé en cas de crise majeure, technologique ou naturelle », indique la préfecture. « Le signal d’essai dure une minute et quarante et une secondes. Il n’attend aucun comportement particulier de la part de la population. »

La préfecture rappelle les gestes à suivre en cas de réelle alerte. Il est notamment recommandé de ne pas téléphoner (pour ne pas saturer le réseau) et d’écouter la radio. Ensuite, les consignes sont de rester confiné ou d’évacuer, en fonction du message des autorités.