VIDEO. La féminisation (officielle) des noms français, c'est pour quand ?

GIRL POWER « La féminisation est une modernisation logique de la langue française », dixit le linguiste Bernard Cerquiglini, auteur du livre « La ministre est enceinte »…

E.P.

— 

La féminisation de la langue française est en marche.
La féminisation de la langue française est en marche. — SEVGI/SIPA

On en parle encore. réforme de l'orthographe et celle de la féminisation des noms alimentent les débats politiques depuis des décennies. Ceux de la sphère privée aussi. Et que penser de l'écriture inclusive qui a, l’année dernière, largement divisé ?

Pour en finir avec les vieux réflexes linguistiques de nos académiciens patriarches, le linguiste Bernard Cerquiglini réplique. Dans son livre, La ministre est enceinte, il revient sur les frémissements de cette guerre des sexes orthographique. Saviez-vous qu’une étudiante n’était pas plus, avant le début du XXe siècle, qu’une grisette du quartier latin en charge d’encanailler le valeureux étudiant parisien ?

« La langue reflète l’état des mœurs, mais aussi celle, malheureusement, des discriminations » relève l’universitaire. Mais si, en 1997, le président Jacques Chirac et son premier ministre qu’il exécrait, Lionel Jospin, ont su trouver un consensus autour du terme « directrice », pourquoi ne pourrions-nous pas, dès aujourd’hui, parler « d’une proviseure », « d’une procureure » et d’une « rectrice » ?

La ministre est enceinte ou la grande querelle de la féminisation des noms, Bernard Cerquiglini, ed. du Seuil.