Appel à la «purge» contre les policiers: Castaner annonce «une mobilisation renforcée» pour Halloween

SECURITE Dans un message viral diffusé sur les réseaux sociaux, un jeune Isérois de 19 ans, a appelé à la « purge » des policiers pour le soir d’Halloween...

20 Minutes avec AFP

— 

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, le 25 octobre 2018.
Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur, le 25 octobre 2018. — SIPA

Sécurité renforcée pour Halloween. Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a demandé ce mercredi aux préfets « une mobilisation renforcée » pour la soirée après la diffusion sur les réseaux sociaux de messages appelant à une « purge » des policiers.

Le jeune Isérois de 19 ans, à l’origine du premier message devenu viral sur l’appel à la « purge » des policiers pour le soir d’Halloween, sera jugé le 28 novembre pour « provocation, non suivie d’effet, au crime ou délit ». Il évoque de son côté « une énorme blague ». « Quand on menace de tuer des policiers et des gendarmes, ce n’est pas une blague, ce sont des faits extrêmement graves, et donc j’ai porté plainte », a de nouveau réagi Christophe Castaner en marge d’un déplacement à Garges-les-Gonnesse dans le Val-d’Oise.

Attaque au mortier, feux d’artifice, pétard et pierres

« D’autres (…) ont repris cet appel à la purge. C’est pour ça que j’ai demandé une mobilisation très attentive, renforcée à tous les préfets de France pour que nous puissions avoir une soirée festive, car Halloween est une soirée festive », a-t-il ajouté. « Il a été demandé une adaptation du dispositif des forces de l’ordre au niveau local en fonction des renseignements et du risque de débordement », a confirmé auprès de l’AFP une source policière.

Depuis samedi, plusieurs documents circulent sur les réseaux sociaux. L’un d’eux, intitulé « Les règles de la purge de Corbeil-Essonnes », appelle notamment à attaquer les forces de l’ordre « au mortier, feux d’artifice, pétards, pierres ». Ces appels s’inspirent d’une série américaine, « The Purge », dans laquelle aux Etats-Unis, tous les crimes sont autorisés le temps d’une nuit.