Lorraine: Des chasseurs refusent d'interrompre les tirs, la première édition de «Fort en Trail» est reportée

EVENEMENTS Prévue ce dimanche, la première édition de «Fort en Trail» (Meurthe-et-Moselle) a été reportée faute d’accord avec une des sociétés de chasse…

B.P.
— 
Le trail était prévu sur des chemins de Meurthe-et-Moselle, mais il ne pourra se tenir en l'absence d'un accord avec une association de chasse de ne pas tirer ce matin-là. Illustration
Le trail était prévu sur des chemins de Meurthe-et-Moselle, mais il ne pourra se tenir en l'absence d'un accord avec une association de chasse de ne pas tirer ce matin-là. Illustration — Maaark / Pixabay / Creatives Commons.

La première édition de «Fort en Trail» était prévue ce dimanche au sud de Nancy (Meurthe-et-Moselle). Mais l’épreuve autour du fort Pélissier au-dessus de Bainville-sur-Madon et Pont-Saint-Vincent a dû être annulée - ou plutôt repoussée. La faute à l’absence d’accord « avec l’une des sociétés de chasse » du secteur en pleine période d’exercice, de septembre à janvier.

Les organisateurs l’ont annoncé sur leur page Facebook et par mail aux inscrits du 24 et du 10 kilomètres, à une quinzaine de jours de l’événement.L'Est Républicain raconte ce mercredi les détails de cet abandon, en donnant la parole à l’un des organisateurs du trail. En voulant tenir l’événement un dimanche, jour de chasse, ce dernier a participé aux négociations avec quatre associations de chasse actives sur le parcours.

La course décalée hors de la période de chasse

Si trois ont accepté de ne pas chasser ce dimanche, aucun accord n’a été trouvé avec la dernière. Face aux risques encourus, la préfecture n’a pas autorisé l’organisation de la course. Ce qu’entendent complètement ses organisateurs. Ces derniers ont alors décidé de décaler les deux épreuves aux 350 inscrits au 3 mars, hors de la période de la chasse.