Calvados: Une capsule de sommeil pour dormir dehors par tous les temps, l'invention géniale d'un Normand

INVENTION Jérémie Jeanne a été inspiré par son histoire personnelle…

David Phelippeau

— 

Cette capsule de sommeil peut se déplier pour atteindre jusqu'à 2m10 de long.
Cette capsule de sommeil peut se déplier pour atteindre jusqu'à 2m10 de long. — @JérémieJeanne
  • Jérémie Jeanne, inventeur de Caen (Calvados), propose des capsules pour dormir dehors.
  • Il cherche actuellement un financement pour mettre au point le prototype.

Une invention inspirée par son propre vécu. Jérémie Jeanne, un Caennais de 35 ans, a inventé un prototype unique en France : une valise qui peut se transformer en capsule de sommeil. « Une nouvelle génération de tente capsule de sommeil, décrit celui qui tient un magasin d’invention à Caen appelé Concept & Mode. Ça ressemble à un coffre de toit quand c’est déplié et une valise quand c’est plié. » Pourquoi avoir mûri un tel projet ? « J’ai dormi à l’âge de 19 ans dans la rue pendant près de dix mois puis à l’âge de 29 ans, par choix personnel cette fois-ci, en Guadeloupe », raconte Jérémie, sollicité chaque jour sur ce projet innovant par différents médias.

Les deux fois, l’homme ne souffre pas tant du froid - car « c’était en période estivale à Sète » - que de « l’humidité ». « Cela vous glace le sang, se rappelle Jérémie. Sans parler des rats quand ils vous passent dessus et les vols de chaussures… »

Pour abriter du froid, de la neige et de la pluie

Marqué par ses mois vécus dans la rue, Jérémie a une idée fixe : créer une espèce de « valise télescopique », qui aura la forme d’un « sarcophage » ou de « capsule » et qui pourra se replier sur elle-même, pour atteindre une longueur maximale de 2,10 m. Il imagine alors plusieurs versions de sa capsule de survie, qui « peut abriter du froid, de la neige et de la pluie » : pour les SDF et les migrants, pour l’armée, pour les globe-trotters, pour les gares et aéroports etc. A l’intérieur de la capsule fabriquée en plastique recyclable ou en algues, une couverture de survie réfléchira la chaleur.

Déjà primé au concours Lépine 2018 pour son invention appelé le Tub’z (une cabine d’intimité portative), Jérémie a déjà été contacté par le prêtre d’une paroisse de Dieppe. « Il aimerait en commander cinq ! »

Avant cela, le Caennais doit financer son projet. Début novembre, il va le proposer sur la plateforme en ligne Kiss Kiss Bank Bank. Il lance un appel aussi aux mécènes. « 3.300 euros sont nécessaires pour construire le premier prototype », précise Jérémie, qui a déjà reçu l’accord d’une entreprise parisienne pour la fabrication dudit prototype. Le prix ensuite d’une capsule ? « Entre 5 et 20 euros », espère Jérémie.

>> Pour joindre Jérémie, vous pouvez vous rendre au magasin Concept & Mode au 9 rue Caponière à Caen ou le joindre au 06 28 97 79 99