Nantes: Un nouveau camp de migrants évacué ce matin, cette fois sans relogement

MIGRANTS Environ 70 personnes qui occupaient un square, quartier Pirmil, ont été expulsées, ce vendredi matin...

J.U. avec AFP

— 

Lors de l'évacuation du square Daviais, en juillet 2018 illustration
Lors de l'évacuation du square Daviais, en juillet 2018 illustration — S. Salom Gomis/ AFP

Ils y avaient installé des tentes depuis une dizaine de jours. Environ 70 migrants ont été évacués vendredi matin d’un square de Nantes. L’opération a commencé à 8h30, en présence d’une dizaine de militants associatifs ou citoyens nantais.

Les migrants, essentiellement des hommes, étaient installés sous le pont d’une voie ferrée, square Vertais. Parmi eux, une seule famille, avec un enfant de deux ans, a précisé une source policière.

Pas de solution d’hébergement

En septembre, plusieurs centaines de personnes avaient été évacuées du square Daviais, où un campement s’était installé depuis plusieurs mois. Ils avaient été acheminés vers différents gymnases mis à disposition par la ville, et leur relogement est en cours.

Mais la municipalité s’était alors engagée à ne tolérer aucune autre occupation de l’espace public. Ce matin, les migrants expulsés sont restés groupés sur un trottoir pour protester contre l’absence de solution d’hébergement. Pour éviter d’autres occupations, la ville avait depuis fermé au public divers jardins, comme les Fonderies ou le square Daviais.