VIDEO. Trottinettes: Elisabeth Borne veut créer «une nouvelle catégorie de véhicule» dans le Code de la route

NOUVEAUTE Les trottinettes devront désormais circuler sur les pistes, les bandes cyclables ou dans les zones à 30 km/h, mais pas sur les trottoirs…

Manon Aublanc

— 

Elisabeth Borne à l'aéroport Nantes-Atlantique le 27 janvier 2018.
Elisabeth Borne à l'aéroport Nantes-Atlantique le 27 janvier 2018. — S.Salom-Gomis/Sipa

Près de 300 personnes blessées et cinq autres tuées en trottinettes et en rollers en 2017. Face à la multiplication des trottinettes et autres engins, le problème de la législation se pose désormais. La ministre des Transports a annoncé, ce mardi à l’Assemblée nationale, qu’elle voulait inscrire cette « nouvelle catégorie de véhicule » dans le Code de la route.

Bientôt la fin des trottinettes lancées à toute allure sur les trottoirs ? Alors que le gouvernement s'y était engagé, Elisabeth Borne l'a confirmé. La loi sur les mobilités, prévue pour 2019, devrait établir un cadre juridique : «  Les nouveaux engins de déplacement électrique personnel font partie de ces nouvelles solutions mais une innovation n’est positive que si elle se développe dans un cadre adapté, permettant qu’elle bénéficie à tous. Il en va de la sécurité tant des piétons que des utilisateurs », a déclaré la ministre des Transports.

Le « free-floating », lui aussi encadré

« Nous ne pouvons pas laisser des engins circulant à 20 ou 30 km/h mettant en risque la sécurité des piétons sur les trottoirs (…). Nous allons créer une nouvelle catégorie de véhicule dans le Code de la route. Ces engins pourront circuler sur les pistes, les bandes cyclables ou dans les zones à 30 km/h mais pas sur les trottoirs », a-t-elle ajouté.

Elisabeth Borne a également annoncé que les services de mobilité partagée en libre-service ou «free-floating», qui désigne les vélos en libre-service sans station, allaient eux aussi être encadrés : « Au-delà des bouleversements que représentent ces nouveaux engins de déplacement personnel, la loi d’orientation des mobilités donnera aussi un cadre pour le développement des services en free floating ».