Le bassin Lyonnais et le Nord Isère placés en vigilance jaune à la pollution aux particules fines

QUALITE DE L'AIR Dans le bassin lyonnais et le Nord Isère, le niveau de particules fines va augmenter ce dimanche...

E.F.
— 
A Lyon, lors d'un pic de pollution. AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES
A Lyon, lors d'un pic de pollution. AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES — AFP

Il suffit de regarder la blancheur du ciel ce dimanche matin ou l’enveloppe brumeuse qui a recouvert le territoire en de multiples secteurs pour comprendre que la qualité de l’air est médiocre. Le bassin lyonnais et le Nord Isère ont en effet été placés en vigilance jaune à la pollution ce 21 octobre, en raison d’une augmentation du niveau de particules fines dans l’air.

«Avec la hausse des émissions, liées au trafic en cette période de début de vacances scolaires, et des conditions météorologiques qui se stabilisent, les niveaux de particules fines (PM10) augmentent en Auvergne Rhône-Alpes», indique Atmo Auvergne Rhône-Alpes.

Le vent du nord attendu lundi pour chasser les polluants

Selon l’observatoire, « la qualité de l’air deviendra médiocre à mauvaise dans le couloir rhodanien, moyenne à médiocre sur Annemasse, Annecy et Saint-Etienne et devrait rester globalement bonne ailleurs ce dimanche ».

Lundi, avec la reprise des activités et du trafic routier, les concentrations de particules devraient augmenter. Mais la situation devrait s’améliorer dans l’après-midi, sous l’effet du vent du nord qui dispersera les polluants.