SFR - Illustration
SFR - Illustration — ALLILI MOURAD/SIPA

POLEMIQUE

SFR: Des vendeurs risquent d’être licenciés pour avoir aidé des clients à résilier leur abonnement

Selon une enquête des Jours, certains employés de l’opérateur téléphonique seraient inquiétés pour avoir aidé des clients à résilier…

Des salariés de SFR inquiétés par la direction pour avoir aidé des clients à résilier leur abonnement ? On a du mal à y croire, mais c’est pourtant ce qui ressort d’une longue enquête publiée ce jeudi par le site Les Jours.

Le site d’information, qui emploie d’anciens journalistes de Libération, affirme que la direction de SFR a récemment adressé « de sérieuses remontrances » à certains employés un peu trop conciliants avec les clients qui souhaitaient changer d’opérateur.

Des « comportements inacceptables » repérés en visite-mystère

Ces blâmes font suite à une série de « visites mystères » menées cet été par plusieurs employés du groupe se faisant passer pour des clients désireux de résilier leur abonnement. L’argumentaire alors adopté par les vendeurs SFR, dont le rôle était bien entendu de dissuader les clients de résilier, n’a visiblement pas plu à la direction. Dans un mail interne, celle-ci évoque des « comportements inacceptables ».

Au moins deux salariés ont d’ores et déjà effectué un entretien préalable au licenciement. D’autres ont reçu diverses lettres de convocation, de sanction ou d’avertissement, une information corroborée par différents syndicats et le CHSCT.

Interdiction formelle d’aider le client à résilier

SFR semble bien décidé à mettre des bâtons dans les roues des clients désireux d’aller voir ailleurs. Depuis 2017, une directive interne interdit purement et simplement aux vendeurs SFR de communiquer les coordonnées du service résiliation, le numéro du service clients ou encore leur code RIO, nécessaire à la portabilité de leur numéro. Des manœuvres à la limite de la légalité, selon le pure-player.

La direction de l’opérateur téléphonique a tenté d’apaiser les esprits en assurant que les employés ayant « communiqué le numéro du service clients » ne seraient pas renvoyés. Elle confirme en revanche de potentielles « procédures disciplinaires » à l’encontre des salariés qui ne respecteraient pas les procédures, évoquant un « préjudice » au détriment de l’entreprise.