Perpignan: Excédée par le bruit, la conductrice d'un bus aurait débarqué ses passagers sur le trajet

TRANSPORTS Selon la mère d’une lycéenne, une conductrice de bus aurait débardé les occupants d’un bus au milieu du trajet. Une version contestée par la mise en cause…

Jérôme Diesnis

— 

Selon la mère d'une lycéenne, la conductrice aurait intimé l'ordre aux passagers de sortir de son bus.
Selon la mère d'une lycéenne, la conductrice aurait intimé l'ordre aux passagers de sortir de son bus. — IBTimes UK / YouTube

Une conductrice de bus aurait exclu des passagers, des lycéens pour la plupart, en raison du chahut qu’ils faisaient à l’intérieur de son véhicule. Selon le témoignage de la mère d’une lycéenne, ils auraient été contraints de quitter le bus vendredi, après que la conductrice se soit arrêtée au milieu de son parcours habituel, à Perpignan.

« Il y avait de gros débordements à l’intérieur du véhicule plein d’une cinquantaine de passagers. Un chahut à la limite de l’émeute », relate à L’indépendant la direction de Sankéo, le réseau des bus de Perpignan Méditerranée. Devant l’ampleur des débordements, la conductrice a demandé l’intervention de contrôleurs. La direction lui a alors demandé de s’arrêter à l’arrêt suivant. Mais déjà mobilisés par l’agression simultanée d’un conducteur sur une autre ligne, ceux-ci n’ont pas pu venir l’aider.

« Un chahut à la limite de l’émeute »

La conductrice a alors expliqué avoir redémarré avec une quinzaine de personnes à bord, mais sans une partie des lycéens qui avait décidé de quitter le bus entre-temps, de leur propre chef selon elle.

Une version contredite par la mère d’une lycéenne qui affirme au journal qu’elle a obligé les passagers à sortir du bus. Sankéo a annoncé l’ouverture d’une enquête interne.