VIDEO. Inondations dans l'Aude: Le bilan passe à 11 morts, la vigilance rouge maintenue

INTEMPERIES Les établissements scolaires restent fermés ce mardi et les transports scolaires suspendus dans tout le département...

20 Minutes avec AFP

— 

Un habitant de Cuxac-d'Aude constate les dégâts des inondations, le 15 octobre 2018.
Un habitant de Cuxac-d'Aude constate les dégâts des inondations, le 15 octobre 2018. — Alain ROBERT/SIPA

Le département de l’Aude, frappé par des intempéries qui ont fait au moins onze morts, est toujours placé en vigilance rouge aux crues et inondations, selon le bulletin publié ce mardi par Météo France. Le service Vigicrues prévient que « des inondations très importantes sont possibles, y compris dans les zones rarement inondées ».

Cet « épisode méditerranéen de type cévenol », qui figure parmi les intempéries les plus meurtrières depuis une dizaine d’années, a fait 11 victimes : 6 à Trèbes, 2 à Villegailhenc, 1 à Villardonnel, 1 à Villalier et 1 à Carcassonne. « Trois personnes sont portées disparues », ce mardi matin, « les secours sont mobilisés », a annoncé le préfet de l’Aude à BFMTV.

La vigilance rouge maintenue

« La situation est sous contrôle, mais les niveaux d’eau baissent lentement », a-t-il ajouté. « Sur les basses plaines de l’Aude, les niveaux sont très élevés, et des débordements majeurs sont en cours et vont perdurer au moins jusqu’en matinée de mardi », a indiqué Vigicrues dans son bulletin publié à 6 heures.

Les établissements scolaires restent fermés ce mardi et les transports scolaires suspendus dans tout le département. Lundi soir, plus de 1.500 foyers étaient privés d’électricité. L’Aude est placé depuis lundi, 6 heures, en vigilance rouge pour les crues.

Un épisode « par lui-même imprévisible », pour Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe, qui s’est rendu sur place, a estimé que cet épisode météorologique était « par lui-même imprévisible ». Une manière de dégonfler une polémique naissante, des habitants se plaignant d’avoir été mal informés de l’intensité à venir des orages.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Frédéric de Lanouvelle, a évoqué « une fragilité » dans le système de vigilance de Météo France « au niveau de la vigilance orange qui est très souvent utilisée et quand il y a un vrai problème, les gens n’en tiennent plus compte ».

Jusqu’à 300 mm d’eau en quelques heures

Il est tombé en quelques heures l’équivalent de trois mois de pluie. En l’espace de 5 heures, entre 150 et 300 mm d’eau sont tombés sur l’agglomération de Carcassonne, selon Météo France. Au total, « près de 1.000 personnes ont été évacuées et environ 250 personnes sont toujours prises en charge dans les centres d’hébergements ouverts par certaines communes », selon la préfecture.

Comme à Coursan, commune de 6.000 habitants, près de Narbonne, traversée par l’Aude. Quelque 350 habitants de la rive gauche, le secteur le plus exposé, ont été prévenus des risques d’inondations. Le fleuve est monté d’un mètre à huit mètres dans l’après-midi.

Emmanuel Macron sur place « dès que possible »

Le Premier ministre, Edouard Philippe, arrivé en fin d’après-midi avec le ministre de la Transition écologique François de Rugy, a annoncé une « procédure de catastrophe naturelle accélérée ».

Le président Emmanuel Macron, qui se rendra dans l’Aude « dès que possible » selon l’Elysée, a exprimé « l’émotion et la solidarité de toute la nation envers les victimes ».