VIDEO. Inondations dans l'Aude: La Croix-Rouge lance un appel aux dons pour aider les sinistrés

INTEMPERIES Le responsable des opérations de la Croix-Rouge évoque le lancement d'un « marathon », afin de venir en aide aux victimes des inondations dans l’Aude, ce lundi…

Nicolas Stival

— 

Les dégâts sont énormes à Villegailhenc, dans l'Aude, à la suite des inondations.
Les dégâts sont énormes à Villegailhenc, dans l'Aude, à la suite des inondations. — H. Menal / 20 Minutes
  • Une quarantaine de bénévoles de la Croix-Rouge sont à l’œuvre ce lundi soir dans l’Aude.
  • Après l’aide de première urgence viendra le temps du nettoyage, tout en assurant un soutien psychologique.

Devant la gravité de la situation consécutive aux inondations dans l’Aude, la Croix-Rouge française a activé ce lundi son centre opérationnel depuis son siège parisien. L’association a lancé un appel aux dons, via Internet, ou par courrier à l’adresse suivante : Croix-Rouge Française - Inondations France 75 678 Paris Cedex 14.

Sur place, les bénévoles sont à pied d’œuvre. « Toutes les équipes d'Occitanie  se trouvaient en préalerte dès hier [dimanche], précise Florent Vallée, responsable des opérations de la Croix-Rouge, joint par 20 Minutes. C’est un marathon que nous entamons. »

Ce lundi soir, une quarantaine de personnes est mobilisée. « Dans un premier temps, il s’agit d’apporter du réconfort et un hébergement à ceux qui en ont besoin dans des centres d’accueil, en partenariat avec les communes et la préfecture. Puis viendra le temps où il faudra aider les gens à pouvoir revenir dans leur habitation, avec des opérations "coups de main coup de cœur". » Autrement dit, le nettoyage et la remise en état des logements.

« S’il ne pleut pas dans les jours à venir et que la décrue se fait assez rapidement, il faut compter sur au moins une semaine de mobilisation pour aider la population, poursuit Florent Vallée. Et derrière, nous allons nous inscrire dans la durée, d’où l’appel aux dons. »

Dix-huit mois d’opérations prévus

Car il s’agira d’assister les sinistrés qui ont tout perdu. Certains se trouvaient déjà en situation précaire avant les intempéries de lundi. « En règle générale, une telle opération dure 18 mois », précise le responsable de la Croix-Rouge, qui cite en exemple de précédentes inondations, dans le Gard en 2002, et dans le Var, à Draguignan en 2010 puis à La-Londe-les-Maures en 2014. « Nous nous inscrivons dans le temps pour que la population se relève. » Sur le plan matériel, mais aussi psychologique.