Cinq infos dans le rétro : Débâcle en Bavière, LR et PS toujours dans le dur et Patrick Sébastien sur le départ

ACTU Si jamais vous avez passé le week-end loin de votre téléphone ou de votre ordinateur, voici l’essentiel de l’actualité de ce samedi 13 et dimanche 14 octobre…

David Blanchard

— 

La tempête Leslie a touché le Portugal et arrive sur l'Espagne
La tempête Leslie a touché le Portugal et arrive sur l'Espagne — PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

On espère que vous avez pu pleinement profiter de votre week-end. Nous, on a passé ces deux jours à checker l’actu. Et c’est l’heure de tout vous résumer.

1. La Bavière a voté, et c’est une débâcle pour les alliés de Merkel

Plus gros Land allemand, avec 1/6e des électeurs du pays le plus peuplé d’Europe, la Bavière est un poids lourd des régions européennes, surtout dans le système fédéral allemand. L’élection d'aujourd’hui avait valeur de test pour le parti local, la CSU, principal allié de la chancelière Angela Merkel. Le parti chrétien-social emmené par Horst Seehofer est au pouvoir depuis les années 1960. Selon les premières estimations, les chrétiens-sociaux arrivent en tête mais avec seulement 35,5 % des suffrages, soit 12 de moins qu’en 2013. Il devance les Verts (18-19 %) et le parti anti-migrants AfD (11 %).

L’info en plus : Autre info européenne, l’ouragan Leslie a frappé dimanche matin le Portugal. Ces intempéries ont fait 27 blessés sans gravité et une soixantaine de personnes ont dû être relogées, avant de se diriger vers l’Espagne, où de fortes pluies sont attendues. L’Aude, l’Hérault, les Pyrénées-Orientales et le Tarn ont quant à eux été placés par Météo France en vigilance orange. Un épisode méditerranéen très actif est attendu dans la nuit de dimanche à lundi.

2. Un rapport interne très sévère sur la gestion des Républicains

Un rapport interne fusille le fonctionnement du parti dirigé par Laurent Wauquiez. Selon ce document de cinq pages, le parti peine à s’adapter aux formes actuelles du militantisme. Il est comparé à un « club fermé, autour d’un petit nombre de militants ». Un manque de moyens facilite « une prise en main par un petit groupe de militants souvent réélus sans avoir fait les preuves de leur action ». Il recommande de ne plus élire les patrons des fédérations au suffrage universel, comme cela a eu lieu ce week-end. Ce qui éviterait le genre de polémique que vit depuis hier soir la section des Alpes-Maritimes, où Eric Ciotti est accusé de fraude électorale.

L’info en plus : Ce n’était décidément pas son week-end. On a aussi appris que Laurent Wauquiez souhaitait mettre en place un plan de bataille au cas où Frédéric Péchenard, proche de Nicolas Sarkozy, serait nommé à l’Intérieur. Problème : il a envoyé ses éléments de langage à celui qu'il cible

3. Défections en série au PS

Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, deux représentants de l’aile gauche du Parti socialiste, ont indiqué ce week-end faire leurs bagages. Marie-Noëlle Lienemann va « créer un nouveau parti qui fera vivre la flamme du socialisme historique plutôt que d’être le gardien des cendres ». Le PS selon elle serait devenu «un canard sans tête». Emmanuel Maurel reproche notamment aux socialistes de ne pas avoir « tiré les leçons du quinquennat de François Hollande ». Ils ont « naturellement leur place » à la France insoumise, s'est empressé d'indiquer Jean-Luc Mélenchon.

L’info en plus : Face à ces départs, Olivier Faure, le premier secrétaire, a tenté de remobiliser ses troupes. « Nous ne serons jamais populistes », a-t-il ainsi prévenu.

4. Bye-bye Patrick Sébastien

L’animateur historique de la chaîne finira son contrat qui court jusqu’en juin prochain. Mais il ne sera pas renouvelé à la rentrée 2019. Les relations entre Patrick Sébastien et France 2 n’étaient pas au beau fixe ces derniers temps. « Monsieur bonheur » ou « roi des beaufs » ? Son départ divise les internautes en tout cas, comme vous pouvez le lire ici. Et puis on a imaginé quelles chaînes pourraient l'accueillir. On vous laisse trancher.

L’info en plus : La sœur du footballeur champion du monde Annabelle Varane succède à Maëva Coucke comme Miss Nord-Pas-de-Calais. On y était, notre reportage est à lire ici.

5. Djoko bientôt de retour au sommet

Le tennis mondial actuel ressemble à un éternel recommencement. Après Federer, puis Nadal en 2017, c’est au tour de Novak Djokovic de revenir au sommet. Le tennisman serbe a remporté ce dimanche le Masters 1000 de Shanghai, en balayant le croate Coric en finale (6-3, 6-4). Djoko va redevenir n°2 à l’ATP dès lundi, et la place de numéro un lui est promise avant la fin de l’année, son principal rival Rafael Nadal étant actuellement blessé.

L’info en plus : On aurait pu aussi vous parler du retour de Thierry Henry à l'AS Monaco, dont il va devenir l’entraîneur, mais on a choisi de mettre en avant le cycliste Thibault Pinot, qui s'est imposé samedi dans le Tour de Lombardie, une célèbre classique italienne. « Le plus beau jour de ma carrière », a commenté le coureur de la FDJ.