SNCF: Une salle de détente réservée aux cheminots «méritants» provoque un tollé

POLEMIQUE Le document liste quatre « gestes » méritants, qui peuvent être récompensés d’un accès à cette salle de repos...

Manon Aublanc

— 

Lyon, le 19 février. Des agents SNCF renseignent les voyageurs alors que les cheminots ont déposé un préavis de grève de quatre jours. Crédit:KONRAD / Sipa
Lyon, le 19 février. Des agents SNCF renseignent les voyageurs alors que les cheminots ont déposé un préavis de grève de quatre jours. Crédit:KONRAD / Sipa — SIPA

Pour se reposer, les cheminots doivent le mériter. C’est en tout cas valable pour les salariés du centre de la SNCF d’ Asnières (Hauts-de-Seine), où une salle de détente est réservée aux travailleurs méritants.

« La salle sera accessible au mérite pour une durée de 20 minutes sur la durée du temps de service, à l’appréciation de l’équipe managériale », peut-on lire sur une pancarte, partagée sur Twitter par un cheminot de ce centre.

« L’esclave qui avait récolté le plus de coton avait le droit à une pause »

Et le document ne s’arrête pas là. Il liste quatre « gestes » méritants, qui peuvent être récompensés d’un accès à cette salle de repos, comme, par exemple, « une bonne prise en charge lors d’une situation perturbée, particulièrement compliquée », détaille l’affiche.

Pour le cheminot qui a médiatisé l’affaire, un militant SUD-Rail, cette affiche est « une honte ». « L’esclave qui avait récolté le plus de coton avait le droit à une pause », s’est-il indigné au micro de Franceinfo. La direction de la SNCF, contactée par la radio, a expliqué qu’il s’agissait d’une « initiative locale », limitée à « un seul établissement ». Le groupe « a demandé le retrait de toutes les affiches apposées », ajoutant qu’elle « ne sait pas qui a mis en place ces affiches ».