Saint-Etienne: Elle use d'une fausse identité pour pouvoir faire l'amour avec son compagnon au parloir

PRISON Pour ne pas éveiller les soupçons des surveillants, la jeune femme utilisait la carte d’identité de sa belle-sœur lors des parloirs à la prison de la Talaudière vers Saint-Etienne (Loire)...

E.F.

— 

Elle faisait l'amour avec son compagnon au parloir de la prison. Illustration
Elle faisait l'amour avec son compagnon au parloir de la prison. Illustration — UGO AMEZ/SIPA

Pour pouvoir s'adonner à des étreintes passionnées avec son amoureux, elle n'a pas hésité à tromper l'administration pénitentiaire. Une jeune femme vient d'être condamnée à trois mois de prison avec sursis pour avoir utilisé une fausse identité pour rendre visite à son compagnon, détenu à la prison de la Talaudière, près de Saint-Etienne, dans la Loire. 

Pour ne pas éveiller les soupçons des surveillants, cette femme s'est servi de la carte d'identité de sa belle-soeur. A huit reprises, elle est ainsi parvenue à faire l'amour avec son ami au parloi, dépourvu de toute vitre de séparation, rapporte Le Progrès. 

Surprise en pleine étreinte

Mais le 23 mars, l'un des agents a surpris l'amoureuse dans une position plus que suggestive. Etonné de voir la jeune femme si proche du détenu censé être son frère, le surveillant n'a pas tardé à comprendre le stratagème et à réaliser que la jeune femme se rendait en prison sous une fausse identité.

«Elle est très amoureuse de lui», a tenté de justifier à la barre l'avocat de la jeune femme. Un argument qui n'a pas suffi à éviter à sa cliente la prison avec sursis, le tribunal ayant noté le caractère répétitif de ces séances coquines au parloir.