Strasbourg : A cause de portails installés derrière le Parlement, une piste cyclable sera occasionnellement fermée

DEPLACEMENTS Malgré plusieurs manifestations de cyclistes, piétons et riverains, la piste cyclacle du quai du bassin de l’Ill, au pied du Parlement européen de Strasbourg, sera occasionnellement fermée...

Bruno Poussard

— 

Les deux nouveaux portails ont été installés début octobre 2018 sur la piste du quai du bassin de l'Ill au pied du Parlement européen à Strasbourg.
Les deux nouveaux portails ont été installés début octobre 2018 sur la piste du quai du bassin de l'Ill au pied du Parlement européen à Strasbourg. — B. Poussard / 20 Minutes.

Au pied du Parlement européen sur le quai du bassin de l’Ill, les travaux de sécurisation sont évoqués depuis un an maintenant. Deux grands portails ont finalement été installés début octobre. Seul itinéraire cyclable entre le centre de Strasbourg et la Robertsau, l’axe sera fermé occasionnellement. Peut-être dès la prochaine session plénière du 22 au 25 octobre. Même si l’institution européenne précise à 20 Minutes qu'« aucune date de mise en œuvre n’a été finalisée à ce stade ».

Alors que le quai d’en face est clos depuis 2015, cette piste est très fréquentée du matin au soir à vélo ou à pied - par des habitants de la capitale française de la petite Reine et des touristes. Comme Jean-François, croisé ce mercredi : « C’est embêtant, on va devoir faire un détour. » Sûrement par la très passante allée de la Robertsau. « C’est dommage, réagit Dominique, sur son vélo. Je ne pense pas que la grille servira à grand chose. »

Les portails de la piste située au pied du Parlement européen à Strasbourg doivent être fermés lors des sessions parlementaires et des visites exceptionnelles.
Les portails de la piste située au pied du Parlement européen à Strasbourg doivent être fermés lors des sessions parlementaires et des visites exceptionnelles. - B. Poussard / 20 Minutes.

Une fermeture temporaire

Dès octobre 2017, des usagers de l’axe critiquaient de ne pas avoir été consultés, en regrettant « une privatisation des berges » et « une bunkerisation des institutions ». Mais les manifestations de ses habitants et de cyclistes strasbourgeois n’ont rien changé à la décision du Parlement et la préfecture du Bas-Rhin d’installer ces grilles et d’effectuer des plantations sur cette piste.

Initialement imaginée permanente, la fermeture sera toutefois temporaire. Opposé, Jean-Baptiste Gernet, adjoint au maire de la ville chargé des mobilités alternatives insiste : « Nous avons négocié pour qu’elle soit limitée aux sessions parlementaires et visites exceptionnelles. » « Ce dispositif relèvera de la compétence exclusive des autorités préfectorales qui décideront de la nécessité de fermer les portails ou pas en fonction du niveau de risque en vigueur », insiste le Parlement européen en conclusion.