Les infos immanquables du jour: «Sépartement», taxe d'habitation et le fichier FO

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mercredi 10 octobre... 

Armelle Le Goff

— 

Un couple en 2018. Illustration
Un couple en 2018. Illustration — Christophe ARCHAMBAULT / AFP

Que vous soyez concombre ou courgette, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus lu du jour : «Bête», «mauvais», «franc-maçon»...Un document interne fiche des cadres de FO, dénonce «Le Canard enchaîné»

Des noms d’oiseaux en veux-tu, en voilà et des dérapages dignes de glissades sur fientes. Plus d’une centaine de responsables FO ont été fichés dans un document interne, affirme Le Canard enchaîné dans son édition de mercredi. « Bête », « mauvais », « faux », « complètement dingue », « niais », « franc-maçon (…) mais aussi » apprécié par PP (Pascal Pavageau), « déteste JCM (Jean-Claude Mailly) », « trop intelligent pour le faire entrer au bureau confédéral »… Ces commentaires étaient inscrits à côté des noms. « Cet épais fichier a été constitué en octobre 2016 par des proches de Pascal Pavageau, le nouveau patron de FO, alors en lice pour remplacer Jean-Claude Mailly », écrit le palmipède satirique, et concerne « 126 responsables » du syndicat. Plus d'explications par ici. 

L’article le plus partagé du jour : Fiscalité: Pour certains contribuables, la taxe d’habitation va augmenter

Alors que la taxe d’habitation arrive progressivement dans les boîtes aux lettres des contribuables, certains pourraient bien avoir une mauvaise surprise. Les Français, qui ne sont pas concernés par le dégrèvement de 30 % de la taxe d’habitation promis par le gouvernement dès cette année, pourraient voir cet impôt augmenter. Pour comprendre pourquoi c'est là. 

L’article le plus à lire du jour : «Sépartement»: Vivre séparés dans le même appartement, est-ce une bonne solution?

Se quitter tout en habitant dans le même immeuble, voire sous le même toit avec deux espaces séparés… Un choix que font certains ex-conjoints pour tenter d’atténuer l’impact de leur séparation sur leurs enfants. Dans L’Amour flou, qui sort ce mercredi en salles, Romane Bohringer et Philippe Rebbot mettent en scène ce type de rupture d’un nouveau genre. Et la fiction rejoint la réalité car les deux acteurs ont vécu cette situation. Ils ont même inventé le concept de « sépartement », c’est-à-dire le fait de vivre dans deux appartements mitoyens communiquant par la chambre des enfants.

Ces cas sont encore rares, mais sont amenés à se développer, selon le sociologue de la famille, Gérard Neyrand : « car l’on assiste à une diversification des modes de vie familiaux, compte tenu de la complexité des recompositions familiales et de la progression de familles homoparentales ». Un avis partagé par la psychanalyste, Liliane Holstein : « lors de mes consultations, je vois de plus en plus de personnes vivant de cette manière », explique-t-elle dans un article à lire ici.