Enfants: Aller en crèche donnerait une meilleure stabilité émotionnelle par la suite

GARDERIE Les chercheurs ont étudié le développement comportemental de 1.428 enfants, suivis jusqu’à leurs 8 ans…

20 minutes avec Agence
— 
Un enfant joue dans une crèche (illustration).
Un enfant joue dans une crèche (illustration). — ROMAIN BEAUMONT/SIPA

Les enfants qui ont connu un mode de garde collectif dans leurs trois premières années de vie ont moins de risques de présenter des troubles comportementaux ou émotionnels que les autres. Les crèches et assistants maternels permettraient aux bébés de développer une attitude plus empathique et sociable, selon une étude publiée ce mardi par des chercheurs français dans le British Medical Journal.

Les spécialistes de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) et des universités de Bordeaux et de la Sorbonne ont étudié les données de 1.428 enfants issues d’une précédente étude.

Ils deviennent plus empathiques

Après avoir indiqué le mode de garde choisi pour les trois premières années de l’enfant, les parents ont rempli des questionnaires permettant une évaluation comportementale des enfants jusqu’à 8 ans, rapporte Pourquoi Docteur.

Résultat : le mode de garde collectif « est associé à un meilleur développement psychologique et émotionnel par la suite », résume Maria Melchior, coauteure de l’étude. La chercheuse évoque un comportement « plus prosocial, c’est-à-dire plus empathique » des sujets gardés avec d’autres camarades.

Les effets d’une garde collective dépendraient aussi de la qualité de l’encadrement des professionnels, des activités proposées et du suivi pédagogique. « Nous avons (…) remarqué que les enfants​ inscrits avant 12 mois en tiraient des bénéfiques favorables à long terme », explique Maria Melchior. Les enfants qui restent en crèche plus d’un an seraient aussi favorisés.