Nantes: A quoi vont servir les 500 millions d'euros dédiés à quatre quartiers?

URBANISME Une grosse enveloppe à destination des quartiers Bellevue, Nantes-nord, Bottière- Pin sec et Dervallières a été officialisée mercredi...

Julie Urbach

— 

Place Mendès France, quartier Bellevue à Nantes
Place Mendès France, quartier Bellevue à Nantes — J. Urbach/ 20 Minutes
  • Avec l'aide de l'agence nationale de rénovation urbaine, Nantes se lance dans une nouvelle phase de développement de ses quartiers.
  • Logements, renouvellement urbain, santé, éducation... font partie des priorités

C’est un moment « déterminant » pour l’avenir des 48 000 Nantais qui y habitent, selon Johanna Rolland, la maire de Nantes. Mercredi, une grosse enveloppe consacrée au renouvellement des quartiers Bellevue, Bottière, Nantes-nord et Dervallières, d’ici à 2024, a été officialisée. Pas moins de 533 millions d'euros seront donc investis, notamment grâce à divers bailleurs, collectivités et l’agence de la rénovation urbaine (Anru), qui participe à hauteur de 160 millions d'euros. C’est la plus grosse subvention accordée à une métropole française.

Il y a trois ans, cette agence avait sélectionné ces secteurs en raison de leurs «dysfonctionnements urbains les plus graves». Aujourd’hui quatre feuilles de route ont été définies. « Nous avons une ambition forte, estime Johanna Rolland. Celle de l’inclusion, du renouvellement urbain, de l’éducation, de la transition énergétique…(...) Il y a un impératif de résultats aux yeux des habitants, qui se demandent si la sécurité va s’améliorer, si les commerces vont revenir. »

Des projets pour chaque quartier

Pour Bellevue, mairie et habitants imaginent un « quartier de vie », et des espaces verts valorisés. La place des Lauriers, peu accueillante, sera rénovée. La part des logements dans la grande tour, conservée, sera revue à la baisse pour diversifier les usages. Le paquet sera aussi mis sur la place Mendès-France (le 3e pôle multimodal de la métropole), où services et commerces seront renforcés. Une nouvelle maison de santé sera construite.

Place de la Bottière à Nantes
Place de la Bottière à Nantes - Nantes métropole

Pour Nantes-Nord, le projet s’oriente vers la diversification des habitations. Le centre commercial de la Boissière, en friche, sera démoli et laissera place à des logements et boutiques «de qualité». A la Bottière-Pin sec, « un coeur de quartier » sera réaménagé, en plus de l’ambition d’attirer les entreprises. L'école Urbain-Le verrier sera rénovée. Une transformation du secteur Souillarderie est évoquée pour parvenir à « changer l’image du quartier ».

Pour quels résultats?

Au total, 800 démolitions sont prévues. Près de 3 000 logements seront réhabilités, 1 600 créés. Mais ces grosses opérations suffiront-elles, alors que les résultats ne sont pas toujours à la hauteur des dépenses engagées dans certains quartiers? « A Malakoff, on a réussi la transformation urbaine, mais on entend aussi que l’on n’a pas assez travaillé la transformation humaine, admet Myriam Naël, élue au maire à la politique de la ville. Il nous faut associer les habitants. La démarche est déjà bien engagée. »

En proie à des violences en juillet dernier, le quartier du Breil n’avait pas été sélectionné par l’Anru. La mairie promet cependant qu’elle lancera bientôt une réflexion avec les habitants. «On a entendu de la colère, de la tristesse, mais en aucun cas du renoncement», assure Johanna Rolland.

Nantes, le 29 octobre 2014, le tramway ligne 1 place des Lauriers
Nantes, le 29 octobre 2014, le tramway ligne 1 place des Lauriers - Frederic Brenon / 20 Minutes