Non, les médias n’ont pas passé sous silence l’assassinat d’un pompier

FAKE OFF Une publication Facebook virale fustige le «silence absolu» autour de l’assassinat (fictif) d’un pompier…

Alexis Orsini

— 

La publication Facebook mensongère sur l'assassinat d'un pompier.
La publication Facebook mensongère sur l'assassinat d'un pompier. — capture d'écran
  • Un post Facebook partagé 18.000 fois dénonce le « silence absolu » des médias et d'Emmanuel Macron autour de l'assassinat d'un pompier.
  • Elle s'appuie sur la photo de sapeurs-pompiers portant le cercueil d'un camarade.
  • Mais cette intox reprend en fait une photo vieille de trois ans, et s'inspire d'une disparition récente de pompier largement médiatisée.

« [Macron] préfère faire des photos avec un braqueur que soutenir un pompier décédé », « il préfère ceux qui sortent de taule »… Depuis le 1er octobre, les commentaires outrés abondent sur ce post Facebook de la page « Vouloir savoir – Oser dire », partagé 18.000 fois.

Son contenu est fait pour susciter l’indignation des internautes, entre la photo de sapeurs-pompiers portant le cercueil d’un collègue, recouvert du drapeau français, et la légende qui l’accompagne : « Pompier assassiné, rien aux infos, ni intervention de Macron… Pas assez ‘médiatique’ pour eux et sujet qui dérange, donc silence absolu. »

Or, ce soi-disant « silence » trouve une explication toute simple : le post fait référence à une actualité récente – mais largement médiatisée – tout en détournant le contexte d’une photo prise des années plus tôt.

FAKE OFF

Le post se montre particulièrement avare en détails : s’il évoque un assassinat, il n’indique ni le nom de la victime supposée, ni un lieu ou une date. En réalité, le cliché utilisé a été pris il y a trois ans, le 4 mai 2015, dans la cour de l’Etat-major des sapeurs-pompiers de Paris, lors d’une cérémonie d’hommage au pompier Florian Dumont.

Celle-ci a permis de promouvoir à titre posthume le jeune homme de 25 ans, décédé des suites d’une intervention dans un pavillon de Livry-Gargan, en mars 2015, au grade de caporal-chef.

Dès le lendemain de la cérémonie, les pompiers de Paris avaient publié, sur leur page Facebook, la photo en question, parmi d’autres clichés – dont l’un qui permet de reconnaître les différents pompiers ayant porté le cercueil.

On y voit notamment le ministre de l’Intérieur de l’époque, Bernard Cazeneuve, présent pour honorer la mémoire du défunt, également fait chevalier de la légion d’honneur.

Deux disparitions largement évoquées dans les médias

Quant à « l’assassinat » évoqué par le post mensonger, il rappelle la disparition du caporal Geoffroy Henry, qui a succombé, le 4 septembre 2018, des blessures infligées par la personne à laquelle il portait secours lors d’une intervention à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne).

Sa disparition a également donné lieu à une cérémonie d’hommage dans la caserne Champerret, en présence du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, et de la ministre des Armées, Florence Parly – comme le montrent les photos relayées par les pompiers de Paris sur leur page Facebook.

Dans les deux cas, ces disparitions sont toutefois loin d’avoir fait l’objet d’un « silence absolu » de la classe politique comme des médias.

Le décès de Florian Dumont et l’hommage qui lui a été rendu ont ainsi fait l’objet de plusieurs articles de presse, notamment dans 20 Minutes, Le Parisien, L’Est éclair ou encore sur France 3. Au même titre que la mort de Geoffroy Henry, largement relayée, de 20 Minutes à LCI et au Dauphiné Libéré en passant par BFM-TV.
 

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Envoyez un mail à l’adresse fakeoff@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre la désinformation. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.