Affaire Benalla: L'ex-collaborateur de Macron lâché par son avocat

JUSTICE Cette nouvelle intervient à la veille de l'audition de l'ex-collaborateur de Macron par les juges d'instruction, prévue pour vendredi...

V.V. et L.Br.

— 

Me Laurent-Franck Lienard, le 21 juin 2012 à Paris.
Me Laurent-Franck Lienard, le 21 juin 2012 à Paris. — PIERRE VERDY / AFP

Le timing est délicat. Alors qu’Alexandre Benalla est convoqué devant la justice vendredi, son avocat annonce sa décision de quitter la défense de son client.

« En accord avec Monsieur Benalla j’ai décidé de quitter sa défense pour les faits du 1er mai », a posté Me Laurent-Franck Lienard sur sa page Facebook mercredi soir. « Je lui souhaite beaucoup de courage pour affronter la suite », a-t-il poursuivi. Une décision confirmée à 20 Minutes par l’ex-avocat d’Alexandre Benalla ce jeudi.

Premier interrogatoire sur le fond

Selon L'Express, Alexandre Benalla aurait sollicité les services du duo d’avocats Pierre Haïk et Jacqueline Laffont, qui assurait jusque-là la défense de Vincent Crase, inculpé dans la même affaire. Une défense nécessaire pour affronter les juges d’instruction vendredi : l’ex-collaborateur de Macron doit être interrogé pour la première fois sur le fond concernant les accusations de violences et d’ingérence dans l’action de la police le 1er mai à Paris.

En juillet, Le Monde avait publié des images montrant Alexandre Benalla et Vincent Crase, en train de rudoyer un couple sur la place de la Contrescarpe, lors d’un rassemblement de manifestants du 1er-Mai dans le quartier Latin. Depuis mardi, Benalla est visé par une deuxième enquête du parquet de Poitiers, après la publication d'un selfie avec une arme qu’il n’était peut-être pas autorisé à transporter.