Yvelines: Une adolescente en fauteuil empêchée d'essayer des vêtements chez Pimkie

ACCESSIBILITE La cabine d’essayage pour les personnes à mobilité réduite était occupée, mais pas par quelqu’un essayant des vêtements…

F.H.

— 

Un magasin Pimkie. (Illustration)
Un magasin Pimkie. (Illustration) — Yann Bohac/SIPA

Elle espérait une diffusion virale de son post Facebook. Cette mère de famille a réussi avec plus de 25.000 like et autres émojis et 46.000 partages. Sandrine y raconte la mésaventure vécue avec ses deux filles dans le magasin Pimkie du centre commercial Parly 2 au Chesnay (Yvelines). L’une de ses deux adolescentes est en fauteuil​ et au moment d’essayer ses vêtements, elle n’a pas accès à la cabine d’essayage pour les personnes à mobilité réduite. La raison ? « C’est là où les vendeuses stockent leurs vêtements. »

Face à cette situation, la fille de Sandrine a été invitée à aller dans une « cabine normale », où elle ne peut s’installer. A la demande d’avoir accès à la cabine PMR, la responsable du magasin a répondu « que les cartons ne bougeraient pas ».

Suite à l’ampleur prise par cette histoire et à l’appel au boycott de Sandrine, Pimkie a publié un communiqué sur Twitter dans lequel l’enseigne parle d’un « regrettable événement » et annonce que « des mesures ont été prises pour nous assurer que cette situation ne se répète pas ».

Pimkie a également présenté ses excuses auprès de la jeune fille et de sa mère.