Vénissieux: Le tournage sauvage d'un clip de rap dégénère

FAITS DIVERS Onze personnes ont été interpellées dont le rappeur marseillais…

C.G.

— 

Le quartier des Minguettes à Vénissieux.
Le quartier des Minguettes à Vénissieux. — P. Fayolle / SIPA

Son nom ne vous évoque peut-être rien : Yamine l’Artiste, alias YL, est un rappeur marseillais, présenté comme une étoile montante. L’homme a été interpellé mardi en fin d’après-midi à Vénissieux, dans la banlieue de Lyon.

L’artiste y avait organisé le tournage de l’un de ses clips sans prévenir les autorités. Un tournage sauvage qui a rapidement dégénéré. Les jeunes de la ville, visiblement peu séduits à l’idée de voir le Marseillais fanfaronner chez eux et venir avec des armes, se sont rassemblés pour marcher en direction des Minguettes. Des débordements sont survenus aux environ de 16h30, relate Le Progrès.

Le Marseillais pris à partie

Une centaine de personnes ont formé un attroupement et la circulation s’est retrouvée bloquée. La tension est ensuite montée d’un cran. Des tramways et des bus ont été caillassés. Un magasin alimentaire a lui aussi été la cible de jets de projectile.

Quant au rappeur, arrêté pour entrave à la circulation et provocation à un attroupement armé, il aurait été racketté par des détracteurs qui lui auraient ainsi arraché son téléphone et sa carte bleue. Les policiers ont dû se déployer en nombre pour ramener le calme dans le quartier.

Au final, onze personnes ont été interpellées dont YL qui tentait de fuir à bord d’une voiture.

En février 2017, le Marseillais Elams était lui aussi venu semer la pagaille à Vénissieux. Tout comme son comparse Naps, trois mois plus tard. Au mois de juillet, le rappeur local, l'Allemand avait voulu montrer «sa banlieue» dans un clip et avait lui aussi, provoqué des incidents.