C’est l’heure du BIM: Macron et Trump arrondissent les angles, affaire Maëlys et selfie de Benalla

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

M.C.

— 

Donald Trump et Emmanuel Macron au sommet du G7 au Canada, le 9 juin 2018.
Donald Trump et Emmanuel Macron au sommet du G7 au Canada, le 9 juin 2018. — SAUL LOEB / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Macron et Trump cherchent à atténuer leurs divergences, selon l’Elysée

Des divergences de vues, certes, mais « pas de nouveau sujet de confrontation », glisse-t-on à l’Elysée. Emmanuel Macron et Donald Trump ont cherché, lors d’un entretien lundi soir à New York, des points d’accord sur les sujets de divergence entre la France et les Etats-Unis, a-t-on appris auprès du palais présidentiel. Pendant près d’une heure, les deux dirigeants ont discuté des grands sujets internationaux, dont la Syrie et l’Iran, ainsi que des différends commerciaux, en marge de l’Assemblée générale annuelle de l’ONU.

 

Affaire Maëlys : Nordahl Lelandais en Isère pour la reconstitution de la nuit du meurtre de la fillette

La première reconstitution de la nuit du meurtre de la petite Maëlys a débuté ce lundi vers 20 heures à Pont-de-Beauvoisin (Isère). Nordahl Lelandais est arrivé en début de soirée dans un convoi de gendarmerie à la salle des fêtes, où avait disparu Maëlys, 8 ans, dans la nuit du 26 au 27 août 2017, lors d’une fête de mariage.

 

Affaire Benalla : Mediapart publie un selfie de l’ex-collaborateur de Macron tenant une arme

Alexandre Benalla aurait-il menti quand il disait qu’il n’avait jamais emporté son arme en dehors du siège de La République en marche (LREM) ? C’est ce que soutient Mediapart en publiant ce lundi soir un selfie de l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron chargé de la sécurité et de l’organisation des déplacements du Président. Sur la photo ? Deux hommes, une serveuse au visage flouté et un Alexandre Benalla brandissant un pistolet et ce, à une période où l’ancien chargé de mission de l’Elysée n’était pas titulaire d’un permis de port d’arme en bonne et due forme.