Avec le million de dollars de Facebook, Wanted Community veut ouvrir une plateforme et d’autres lieux

SOLIDARITE Trois amis bordelais sont récompensés pour avoir créé la plus grande communauté d’entraide en France à travers le réseau social…

Clément Carpentier

— 

Christian, Jérémie et Luc (de gauche à droite), les cofondateurs de Wanted Community.
Christian, Jérémie et Luc (de gauche à droite), les cofondateurs de Wanted Community. — Wanted Community
  • Wanted Community fait partie des lauréats du programme de financement de Facebook.
  • Le plus grand groupe d’entraide et de collaboration sociale en France va pouvoir poursuivre son développement.
  • Les cofondateurs vont ouvrir une plateforme et peut-être de nouveaux lieux physiques dans les prochains mois.

Le travail finit toujours par payer. Demandez à Luc Jaubert et Jérémie Ballarin, deux des trois cofondateurs bordelais de Wanted Community. Même si avec Christian Delachet, ils auront tout de même attendu sept ans depuis le lancement de leur premier groupe Facebook à Paris pour qu’on reconnaisse leur incroyable boulot. Aujourd’hui, quelle reconnaissance !

« Une responsabilité plus qu’une récompense »

Ils viennent d’être récompensés d’un chèque d’un million de dollars par le réseau social créé par Mark Zuckerberg. Pourquoi ? Tout simplement pour avoir développé la plus grande communauté d’entraide et de collaboration sociale sur Facebook en France avec plus de 850.000 membres depuis 2011 : « On prend ça avant tout comme une responsabilité plus qu’une récompense. Ça prouve qu’on n’est pas fou du tout », savoure Jérémie Ballarin. Aujourd’hui, ils sont à l’origine de 82 groupes, « et non page » comme le rappelle Luc Jaubert, dans le monde entier dont une quarantaine dans l’Hexagone.

Celui de Paris réunit près de 450.000 personnes en 2018. Leurs groupes sont devenus des références dans plusieurs villes françaises comme à Bordeaux. Ceux qui ont ouvert récemment le premier Wanted Café près du marché des Capucins peuvent être fiers du chemin parcouru à l’image de Jérémie Ballarin : « On voit clairement qu’on est pas qu’un Bon Coin ou qu’un Tripadvisor. On n’est plus qu’un moteur de recherche, on crée avant tout du lien social. »

L’ouverture d’une plateforme pour fin 2018

Facebook l’a bien remarqué en retenant leur projet parmi plus de 6.000 candidatures. Dès le mois d’octobre, ils vont se rendre au siège social du réseau social à Menlo Park en Californie. Mais attention, ils préviennent tout de suite que leur première demande sera de « garder leur indépendance » malgré ce chèque d’un million de dollars. Alors que faire avec cet argent ? Les trois copains ne sont pas à court d’idées : « On aimerait trouver un endroit physique à Paris plus ou moins grand pour que les gens se retrouvent comme à Bordeaux. Et ici, pourquoi pas ouvrir un deuxième café ? », glisse Luc Jaubert.

Mais leur grand projet de cette fin d’année, c’est la mise en ligne d’un site internet. « Ce sera une plateforme pour recommander des professionnels ou partager des jobs ou logements via les avis des membres de nos groupes. Cet argent est un coup de pouce même si le projet existait déjà avant », explique Jérémie Ballarin. Enfin, l’autre temps fort sera aussi le million ! Pas celui de Facebook, déjà dans la poche donc depuis quelques heures, mais de membres sur Wanted Community. Une barre symbolique mais « ce n’est que le début » préviennent sourire aux lèvres Jérémie, Luc et Christian…