Bretagne: Feu récompense, passage piéton en 3D… Comment tenter de faire baisser la vitesse de manière ludique ?

SECURITE ROUTIERE Deux maires du Morbihan ont mis en place des initiatives originales...

Jérôme Gicquel

— 

Deux feux « récompense » viennent d’être installés à Malestroit dans le Morbihan.
Deux feux « récompense » viennent d’être installés à Malestroit dans le Morbihan. — Mairie de Malestroit

Les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons dans le Morbihan. A la fin août, 31 personnes avaient perdu la vie depuis le 1er janvier sur les routes du département, soit trois de plus qu’en 2017. Pour tenter d’inverser la tendance, certains élus font le pari de sensibiliser les conducteurs par une approche ludique. C’est le cas du maire de Malestroit, petite commune de 2.500 habitants, qui a installé il y a quelques jours trois feux tricolores « récompense » sur un boulevard.

Le principe est assez simple et fonctionne grâce à des capteurs de vitesse installés sur ces feux. Si l’automobiliste respecte la vitesse de 50 km/h autorisée sur cet axe, le feu passera automatiquement au vert. En revanche, s’il arrive trop vite dans l’agglomération, le feu restera bloqué au rouge. « Et plus il roulera vite, plus il attendra longtemps au feu rouge », détaille le maire Bruno Gicquello.

« Récompenser plutôt que sanctionner »

Premier du genre dans l’Ouest, ce type de feu est déjà installé dans quelques communes françaises, notamment dans l’Est. Il se distingue d’autres feux « intelligents » qui, réglés pour rester au vert en continu, passent subitement au rouge en cas d’excès de vitesse. « Le nôtre est bloqué sur le rouge et passe au vert quand on respecte la vitesse. Il y a plus l’idée de récompenser le conducteur que de le sanctionner », assure l’élu.

Les trois premiers feux ont été installés sur un axe particulièrement dangereux, à proximité d’un collège. « Il y a un côté ludique et pédagogique dans ce dispositif », indique le maire, qui a investi 36.000 euros pour l’achat de ces trois feux. « C’est bien moins cher qu’un rond-point ou que des travaux de rétrécissement de la chaussée », poursuit Bruno Gicquello, qui prévoit d’en installer quatre de plus l’an prochain sur un autre boulevard de la commune.

Les passages piétons en 3D se multiplient

A quarante minutes de là, dans la commune de Locminé, le maire avait lui installé deux passages piétons en 3D courant novembre. L’objectif du dispositif est le même : faire ralentir les automobilistes grâce cette fois à une illusion d’optique provoquée par un jeu de couleurs blanc, gris et noir sur le passage.

« Quand on arrive dessus, on a l’impression d’avoir un obstacle face à soi, comme un bloc surélevé », indiquait alors à 20 Minutes Joël Nicol, directeur général des services de Locminé. Depuis, plusieurs communes ont adopté ce nouveau dispositif comme Brest, Quimperlé ou Morlaix.